La gastro-entérite fait son retour

— 

Une fois n'est pas coutume, la gastro-entérite n'épargnera pas les Bretons cet hiver. Selon le réseau Sentinelles, la région est même l'une des plus touchées au niveau national. 438 cas de diarrhée aiguë ont ainsi été observés en consultation de médecine générale pour 100 000 habitants sur la première semaine de l'année en Bretagne. Un chiffre bien au-dessus du seuil épidémiologique fixé à 284 cas pour 100 000 habitants, notamment dans les départements de l'Ille-et-Vilaine et du Finistère. Pas de raison toutefois de s'inquiéter outre mesure comme le confirme Rémi Demillac, responsable de la cellule de l'Institut de veille sanitaire dans l'Ouest. « Le début de la phase épidémique intervient toujours à la même période chaque année. Il y a juste un décalage de deux semaines environ par rapport à l'an dernier où cela avait démarré courant décembre. » Dans les prochaines semaines, le nombre de cas de gastro-entérite devrait encore continuer d'augmenter, le pic épidémiologique devant être atteint à la fin du mois de janvier.J. G.