L'histoire sans faim des Restos

— 

Une semaine que les Restos du Cœur ont entamé leur campagne de distribution d'hiver. Et déjà 610 familles se sont inscrites au centre de la rue de l'Alma, le plus important du département. « Nous sommes sur la même tendance que l'an dernier », explique Alain Delaitre, responsable du centre. Et la situation ne va pas aller en s'améliorant. « On sait déjà que l'on recevra 1 500 familles au pic de l'hiver. On s'attend à une augmentation de 5 % du nombre de bénéficiaires », poursuit le bénévole. En trois ans, le nombre de bénéficiaires a grimpé de 25 % à Rennes, une tendance également valable dans toute la France. « C'est beaucoup trop. On espère que ça se stabilisera cette année. »

Plus de personnes seules
La nouvelle tendance qui inquiète les bénévoles, c'est l'arrivée de personnes seules. « A côté de notre noyau dur, on voit arriver de nouveaux bénéficiaires. On accueille beaucoup d'étudiants, de retraités, ou de jeunes sans boulot qui n'ont aucune ressource. C'est quelque chose de nouveau à Rennes », poursuit Alain Delaitre. Difficile dans ces conditions d'être optimiste. « C'est dur dans le contexte actuel. Quand les familles rentrent ici, elles ont beaucoup de mal à en sortir. » Au centre de la rue de l'Alma, le turnover est de 30 %. « Quand les gens trouvent du travail, ils arrivent parfois à se passer de nous. C'est pour ça que nous les aidons. » A Rennes, la bénéficiaire la plus « ancienne » vient depuis quinze ans.C. A.