Le yaourt en vrac en test à Rennes

Camille Allain

— 

Les yaourts sont vendus au kilo.
Les yaourts sont vendus au kilo. — C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

Depuis deux semaines, les magasins Biocoop de Rennes, Lorient et du Mans proposent à leurs clients du yaourt en vrac. Le consommateur amène son récipient et se sert directement au distributeur. Une première en France rendue possible par Triballat-Noyal, entreprise de Noyal-sur-Vilaine engagée dans le bio. « On y réfléchissait depuis plusieurs années, pour diminuer le poids de l'emballage », raconte Anne-Marie Fauvel, responsable du réseau bio chez Triballat. Deux yaourts bios, l'un au soja, l'autre au lait de vache sont déjà vendus au kilo. « On se donne six mois pour tester le concept et voir s'il plaît aux consommateurs. »

Venir avec son récipient
Pour distribuer ses produits, Triballat s'est tourné vers la coopérative Biocoop. « On a tout de suite été séduit. On fait déjà du vrac pour les céréales, les fruits secs et les pâtes. Pourquoi pas avec des produits frais ? », argumente Chloée de la Simone, responsable chez Biocoop. Le yaourt bio, vendu 3,45 € le kilo reste à un prix raisonnable. « Ça s'inscrit dans notre démarche de consommation responsable. On veut éviter le gaspillage d'emballage », poursuit-elle. La durée de conservation des yaourts est pour l'instant estimée à trois jours.