Coup DE JEUNE AU Théâtre du Vieux Saint-étienne

Camille Allain

— 

Après plus de trois ans de travaux, la plus vieille église de Rennes s'apprête à rouvrir ses portes. Pas comme lieu de prière, mais comme salle de spectacle. Reconverti en théâtre depuis les années 1980, le Vieux Saint-Etienne accueillera dès vendredi ses premiers rendez-vous culturels (lire encadré). « C'est un soulagement de voir cet endroit rouvrir », souligne René Jouquand, adjoint à la culture. Remis aux normes de sécurité, le théâtre n'a pas vraiment changé pour autant. « Les travaux concernent surtout la charpente. Ce n'est pas très visible », justifie Riew Van Leemputten, médiateur de la salle. 320 000 € ont pourtant été déboursés.

Interruption pendant le froid
Au plafond pourtant, les investissements techniques ont été considérables. « Une machinerie neuve appelée grill technique a été mise en place. Cela permet d'améliorer l'éclairage de la scène », poursuit le médiateur. Bâtie au XIIe siècle, l'église devra en revanche fermer ses portes cet hiver. « Pour des raisons économiques et environnementales, on se refuse à chauffer la salle donc elle fermera de novembre à mars. Des travaux d'isolation seront réalisés d'ici 2013 pour pouvoir ouvrir toute l'année », explique René Jouquand. L'élu espère voir les petites troupes et les groupes locaux s'approprier le lieu. « C'est un endroit alternatif car il n'y a pas de programmateur. Tout le monde peut prétendre à jouer ici. » Régie par la mairie, la salle est à louer à partir de 110 € par jour de représentation.

Théâtre et musique

Pour ouvrir sa saison, le Vieux Saint-Etienne accueille vendredi à 20 h la musique brésilienne du groupe Miroda (12 €). Les 29 et 30 septembre, le théâtre sera à l'honneur avec Demande à la poussière par la troupe rennaise Ainsi de suite (6 €).