Le site de la ville de Rennes piraté

Jérôme Gicquel

— 

Le site a été rétabli au bout de 22 heures.
Le site a été rétabli au bout de 22 heures. — RENNES.FR

«Momentanément indisponible. » Toute la journée d'hier, impossible pour l'internaute d'accéder au portail de la ville de Rennes (Rennes.fr). En cause, une attaque dont le site a été victime lundi soir vers 20 h 30. Celle-ci serait l'œuvre d'un collectif de hackers, baptisé TeaMpOisoN. Un groupe très actif sur la Toile qui avait déjà fait parler de lui il y a quelques semaines en publiant le carnet d'adresses de l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair et en annonçant des attaques informatiques à l'occasion du 10e anniversaire des attentats du 11 Septembre.

Des revendications religieuses
Les motifs du piratage du site de la ville de Rennes demeurent toutefois assez flous. Dans un message en anglais diffusé sur son compte Twitter, le groupe entend protester « contre l'interdiction du port de la burqa et de la prière islamique en public en France. »
Compte tenu du caractère religieux des revendications, les services de la ville réfléchiraient d'ailleurs, selon nos informations, à porter plainte contre les auteurs de cette attaque. Après près de 22 heures d'interruption, les services de la ville sont parvenus à remettre le service en marche hier soir vers 18 h.