Une affaire de contamination d'animaux jugée

— 

La cour d'appel de Rennes rendra demain son arrêt dans une affaire de contamination d'animaux par du cadmium dans du sulfate de zinc provenant de Chine et distribué en France par deux sociétés, Odifa, basée dans les Côtes d'Armor, et MG2 Mix. Selon la Confédération Paysanne, partie civile au procès, la contamination aurait affecté entre 2004 et 2005 près de 5 000 élevages et 300 000 animaux (volailles, bovins, ovins et caprins) en France. Un contrôle effectué en 2005 avait révélé des taux de cadmium dans les aliments pour animaux parfois 300 fois supérieurs à ceux autorisés. Les deux sociétés et leurs présidents sont poursuivis pour « tromperie sur la nature, la qualité substantielle, l'origine ou la quantité d'une marchandise ». Lors de l'audience le 23 juin, le procureur général a réclamé des amendes de 10 000 à 40 000 € pour les sociétés et leurs présidents, ainsi qu'une peine de deux mois avec sursis assortie d'une mise à l'épreuve de deux ans pour le patron d'Odifa. J. G.