Amende pour les uns, avertissement pour les autres

— 

« J'ai un kilo de palourdes en trop, je ne suis pas un criminel. » Contrôlé avec 4,5 kg de coquillages, ce pêcheur ne décolère pas. Il devra laisser le surplus de coquillages, qui sera rejeté à la mer, et recevra dans quelques jours le procès-verbal par courrier. « Nous transmettons les infractions au procureur. C'est lui qui décide de sanctionner ou non le contrevenant. La sanction dépend de la gravité des faits », explique Matthieu Reunavot, des Affaires maritimes. « Je trouve ça un peu dur. On vient là pour la première fois et on se fait aligner. On ne savait pas à combien de kilos on avait droit », explique un jeune homme. « Vous êtes censés le savoir », lui répond la femme en charge de la pesée. « Sérieusement, vous pensiez manger quoi là-dessus ? », demande-t-elle à un autre usager, coupable d'avoir pêcher des coques minuscules. Si l'amende maximale atteint 22 500 €, la plupart des contrevenants s'en sortiront avec un PV d'une centaine d'euros. Pour les petits écarts, les Affaires maritimes se contenteront d'un avertissement. Ajoutons que dans le code de bonnes pratiques, il est impératif de replacer au même endroit un caillou que vous soulevez. Il en va de la vie des petites bêtes qui y habitent.C. A.