Ça restera ouvert le dimanche matin

Jérôme Gicquel

— 

Attendue de longue date par les professionnels du commerce, la décision du préfet Michel Cadot est désormais connue. Les magasins alimentaires de plus de 700 m2 pourront finalement rester ouverts le dimanche matin dans le pays de Rennes. Un désaveu pour les partenaires sociaux (syndicats, unions professionnelles, associations de commerçants) qui avaient signé un accord le 17 décembre dernier demandant la fermeture dominicale des magasins. Il ne restait plus alors qu'à attendre l'arrêté du Préfet qui ne verra donc pas le jour.

« Distorsion de concurrence »
Dans sa décision rendue publique, Michel Cadot estime que cette interdiction d'ouverture « reviendrait à priver les entreprises et les salariés qui souhaitent travailler le dimanche d'un droit confirmé par la loi en 2009. » Le préfet évoque par ailleurs des risques de « distorsion de la concurrence » dans la mesure où des commerces sont ouverts le dimanche matin dans plusieurs communes limitrophes. Pour la CGT commerce de Rennes Métropole, cette décision « enterre le commerce de proximité et les conditions de travail et de vie des salariés du commerce au profit des grands groupes. »