La CCI de Bretagne fixe le cap

— 

« Redonner à la chambre de commerce et d'industrie de Bretagne les moyens de peser dans les choix économiques de la région, car cela n'a pas toujours été le cas. » Elu fin janvier à la tête de la CCIR de Bretagne, fruit de la réforme des chambres consulaires, le Costarmoricain Alain Daher a dévoilé à Saint-Malo sa stratégie pour la mandature 2011-2015. Un maître mot à cette feuille de route votée à l'unanimité par les différents élus : l'unité. « Avant, chaque chambre défendait farouchement son territoire sans se soucier des autres. La CCIR de Bretagne va servir de tête de pont afin que l'on travaille tous ensemble sans se tirer dans les pattes. » Parmi les chantiers auquel va devoir s'atteler la CCIR de Bretagne, l'un préoccupe particulièrement Alain Daher. « On doit tout faire pour maintenir les centres de décisions des entreprises en Bretagne. C'est bien de trouver un repreneur pour sa société mais c'est encore mieux si le siège social reste sur le territoire breton. Il y a là tout un travail sur la transmission des entreprises à mener. »J. G.