Lifting à L'usine de Villejean

Jérôme Gicquel

— 

Le visage de la nouvelle usine de production d'eau potable après les travaux.
Le visage de la nouvelle usine de production d'eau potable après les travaux. — DR

Plus importante unité de production d'eau potable en Bretagne avec une capacité de 75 000 m3 par jour, l'usine de Villejean opère sa mue. Un chantier de restructuration pour moderniser un équipement « un peu fatigué », construit il y a 35 ans. « L'enjeu est d'anticiper l'accroissement démographique et économique prévu ces prochaines années dans la métropole et par conséquent des besoins en eau », souligne Marc Hervé, conseiller municipal et président du Syndicat mixte de production d'eau potable du bassin rennais (SMPBR).

Améliorer la qualité de l'eau
Alimentée par le barrage de la Chèze à Saint-Thurial, par une prise d'eau dans la rivière le Meu à Mordelles ainsi qu'une prise de secours dans l'étang des Bougrières, l'usine est « la seule capable de fournir de l'eau potable aux 400 000 usagers du bassin rennais ». Sa restructuration devrait permettre d'améliorer la qualité de l'eau « en faisant baisser la teneur en matière organique et en renforçant le traitement contre les pesticides pour un goût meilleur à la sortie. » En cas d'arrêt simultané des deux autres usines principales à Mézières-sur-Couesnon et Rophémel, le site de Villejean prendra le relais et « permettra de sécuriser l'alimentation en eau du bassin. » La première phase des travaux concerne le pré-traitement de l'usine. D'un coût total de 11,4 millions d'euros, la nouvelle installation sera mise en service en mai prochain. Viendra ensuite courant 2013 la seconde phase qui portera sur le traitement d'affinage.