Korrigo prend une caisse avec City Roul'

Camille Allain

— 

La petite entreprise rennaise d'auto-partage City Roul' commence à se faire un nom dans le paysage de la ville. Depuis hier, les véhicules de son réseau sont accessibles grâce à la carte Korrigo, moyennant un abonnement. Le principe est simple. Une fois votre adhésion enregistrée (9 € par mois), vous aurez accès aux 25 véhicules en libre-service dans l'une des 18 stations de la ville. Réservez votre créneau horaire sur internet et scannez votre carte Korrigo sur le pare-brise. La voiture s'ouvre, et c'est parti. « Cette nouvelle technologie permet aux utilisateurs d'avoir une seule carte, et non pas 15 qui traînent dans le portefeuille », argumente Pascal Roux, créateur de City Roul'. « C'est une première en France. A ma connaissance, seule une ville allemande utilise le même principe. »

Cap sur l'agglomération
De là à penser que la métropole veut s'accaparer ce succès, il n'y a qu'un pas. « Nous accompagnons City Roul' depuis ses débuts en 2002 », se défend Guy Jouhier, vice-président de Rennes Métropole aux transports. A l'époque, City Roul' n'était qu'une association, soutenue financièrement par la ville. Elle se transformera en entreprise en 2007, et compte aujourd'hui 350 abonnés. De son côté, Kéolis promet des avantages commerciaux à ceux qui cumulent les abonnements (bus, Vélostar...). D'ici 2012, Pascal Roux espère ouvrir 23 stations dans la ville. « Quand on aura développé le système à Rennes, on pourra s'étendre à l'agglomération. »

Yann, un mois forcé sans sa voiture

Accroc à la voiture, le chroniqueur de France Bleu Yann Brialix s'est porté volontaire pour laisser son véhicule au garage un mois, en échange d'une carte Korrigo complète (bus et métro, Vélostar, City Roul'). « C'est un pari. Je me lève à 4 h du matin donc je n'ai jamais pensé à prendre le vélo. » Un défi à suivre dès lundi sur www.cityroulons.com.