Les initiatives écologistes fleurissent à Ker Lann

Camille Allain

— 

L'environnement verdoyant du campus de Ker Lann offre un cadre de vie privilégié aux étudiants et travailleurs qui le fréquentent. Visiblement, ils ont décidé de le préserver. Un « plan vert » a été lancé par les établissements scolaires pour faire rimer écologie avec technologie. Olivier Roche et Quentin Molle, étudiants de l'ECAM (école d'ingénieurs), ont par exemple monté un site de covoiturage pour limiter les déplacements et le nombre de voitures sur le campus.

Les entreprises se mobilisent
Les jeunes ne sont pas les seuls à se mobiliser pour la planète. Christian Morin, directeur de l'entreprise de BTP Marc S.A basée à Ker Lann, a innové en retraitant la terre. « Quand on creusait une tranchée, il fallait évacuer la terre dans une décharge à 40 km de Bruz puis faire venir le remblais d'une carrière. On a trouvé un traitement à la chaux qui nous permet de réutiliser la terre sur place. On économise énormément en déplacement », explique Christian Morin. Le bilan carbone de sa société a diminué de 80%. « On sait que la fabrication de la chaux n'est pas très écologique mais on en utilise très peu. » Depuis trois ans, le campus de Ker Lann s'est également rapproché de la municipalité de Bruz. La ville poursuit ses efforts pour réduire son empreinte carbone. Depuis le 1er mars, l'éclairage public est coupé entre minuit et 5 h du matin (1 h 30 à 6 h le week-end). « On diminue notre impact sur l'environnement et on allège la facture de 30 à 40% », argumente le maire Philippe Caffin. Comme quoi écologie rime aussi avec économie.

Des Débats ce soir

Trois tables rondes se tiendront ce soir à 18 h à la faculté des Métiers de Ker Lann à l'occasion de la semaine du développement durable. Ouverts à tous, les débats aborderont notamment l'impact de l'activité économique sur l'environnement.