350 personnes à la rue lundi soir à Rennes

— 

Le plan hivernal, destiné à loger les plus démunis, prenait fin hier soir en Bretagne. Conséquence, les centres d'accueil d'urgence devront fermer leurs portes lundi. « A Rennes, on s'attend à voir 350 personnes sans logement, soit à la rue, soit dans des squats précaires », prévient Jean-Jacques Danton, président de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale de Bretagne (FNARS). Environ 150 personnes, dont une bonne partie de sans-logis, ont manifesté hier devant l'hôtel de la préfecture. « Une délégation a été reçue par un conseiller du préfet. Il nous a assuré que Michel Cadot allait écrire au ministre du Logement pour lui exposer la situation », poursuit Jean-Jacques Danton. « Les gens vont appeler le 115 (Samu social) mais ils n'auront pas de place. Il va bien falloir trouver des solutions. » Depuis le début de l'hiver et la fermeture du squat de la rue Postel, quelques familles ont pu être relogées par la mairie et les services de l'État.C. A.