Rennes-II dit stop au plagiat

Jérôme gicquel

— 

«Bien sûr que je l'ai déjà fait. Tout le monde fait du copier-coller alors pourquoi pas moi? » A écouter Thomas, étudiant en 2e année, la pratique du plagiat serait monnaie courante sur les bancs de l'université. « Vu que je suis pas un grand écrivain, c'est très tentant de le faire. J'essaie quand même de réécrire quelques passages pour que cela ne soit pas trop gros », renchérit David, étudiant en Master de Lettres.

« Un véritable fléau »
Consciente du phénomène, l'université de Rennes-II a décidé de partir en guerre contre le plagiat. Une commission éthique et plagiat a ainsi vu le jour le 22 janvier 2010. A sa tête, Ricardo Saez, professeur de littérature et civilisation espagnoles. « Le plagiat a de tout temps existé mais ce qui est le plus alarmant c'est l'ampleur qu'a pris ce phénomène, notamment avec l'usage d'internet. C'est un véritable fléau pour le milieu universitaire. »
Rapports, mémoires, thèses... Aucun document universitaire n'échappe à ce pillage de droit d'auteur. La vigilance est donc de mise pour traquer la fraude. « On est parfois alertés par des ruptures dans le style d'écriture. Pour d'autres, c'est la qualité de réflexion qui est suspecte, bien au-dessus de ce qu'a produit l'étudiant tout au long de l'année ». La technologie vole également à leur secours avec l'apparition depuis quelques années de logiciels détectant les similitudes dans les copies. Si la fraude est avérée, la commission est saisie par le président d'université. La sanction tombe alors pour le fraudeur, qui écope au mieux d'un blâme, au pire d'une exclusion de plusieurs années du cursus universitaire. Impossible cependant de savoir le nombre de cas examinés à Rennes-II, le sujet étant très délicat dans les couloirs de l'université. Pour Ricardo Saez, la solution passe surtout par un travail de réflexion avec les étudiants. « Il faut leur faire prendre conscience que c'est un délit et les mettre en garde contre les dangers auxquels ils s'exposent ».

Au PROGRAMME DE LA JOURNée de débats

Ouverte à tous, la journée de réflexion sur le plagiat se tiendra demain de 9 h 30 à 18 h à l'amphi L3 Victor Basch sur le campus de Villejean. Les débats porteront sur la définition du plagiat, sur le profil des plagieurs ainsi que sur les méthodes et instruments de prévention, de médiation et de sanction pour lutter efficacement contre ce phénomène.