Rennes

tops et flops d'un week-end d'ivresse musicale

transmusicales La 32e édition du festival a attiré 52 000 personnes en trois jours à Rennes

Le plus gros week-end rennais de l'année s'est achevé tôt hier matin au Parc Expo. Les Trans ont attiré 52 000 personnes (58 000 tournée incluse)dont 30 000 au Parc Expo. Ce qu'il faut retenir de cette 32e édition.
Les tops. La programmation du jeudi, au Parc, était un cadeau fait aux motivés venus écouter Lars & the Hands of Light ou l'énorme show de Funeral Party, LE concert qu'il ne fallait pas rater. On attend l'album pour janvier. L'an prochain, le jeudi soir devrait retrouver sa place au Liberté. Top également, le show de Blitz the Ambassador au groove cuivré incroyable. Dommage qu'il ait été programmé en même temps que les excités de Pnau.
Les flops. La soirée du vendredi bien creuse après 23 h 30, à part les sympathiques Concrete Knives. La tant attendue M.I.A n'a pas séduit, Salem est une erreur de casting, The Gaslamp Killer n'a rien fait que sauter dans le vide, les ados d'Egyptian Hip Hop n'ont pas souri une seule fois. Et prendre la navette reste un foutoir sans nom.