uN VENT DE REPRISE SOUFFLE SUR la technopole RENNES ATALANTE

— 

Après une année 2009 particulièrement morose, le moral semble repartir à la hausse du côté de Rennes Atalante. A la fin du mois d'octobre, la technopole rennaise employait 17 213 personnes contre 16 445 en 2009. Dans le détail, les 294 entreprises adhérentes (262 en 2009) ont créé sur un an 1 082 emplois alors que dans le même temps 569 postes étaient supprimés.
Un solde positif de 513 emplois pour l'année 2010 qui permet à Rennes Atalante d'afficher une croissance de 3,07%, contre seulement 0,24% l'an dernier. Claude Labit, directeur de la technopole, reste toutefois prudent.

« Même si nous avons enregistré des signes très nets de reprise, il faut voir comment cela va évoluer sur le long terme. »

Capgemini recrute 120 ingénieurs
Très largement majoritaires, ce sont les entreprises du secteur des technologies de l'information qui ont tiré vers le haut le marché de l'emploi avec 283 nouveaux emplois, devant la santé (+ 56 emplois) et le secteur agro-bio-environnement (+ 41 emplois). En 2011, l'embellie devrait se poursuivre. La division Telecom Media Défense de Capgemini, qui emploie déjà 445 personnes sur le bassin rennais, prévoit de recruter 120 ingénieurs en 2011, « dont 80% de jeunes diplômés », précise Cyril Arson, le directeur du site.j.G