20 Minutes : Actualités et infos en direct
INFLATIONLa facture d’eau va grimper dans la métropole rennaise cette année

Rennes : La facture d’eau va grimper dans la métropole cette année

INFLATIONLa hausse sera en moyenne de 1,5 euro par mois pour les foyers
Le prix de l'eau va augmenter dans de nombreuses collectivités cette année.
Le prix de l'eau va augmenter dans de nombreuses collectivités cette année.  - M. Libert / 20 Minutes / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

L'essentiel

  • Comme dans de nombreuses collectivités, la facture d’eau va grimper cette année dans la métropole rennaise.
  • Selon Eau du bassin rennais, la hausse sera en moyenne de 1,5 euro par mois.
  • La société publique locale justifie cette hausse par l’explosion de ses dépenses, avec notamment une facture d’électricité multipliée par 3,5.

Alimentation, gaz, électricité… Dans tous les secteurs, les prix sont à la hausse en France ces derniers mois. Le prix de l’eau du robinet va également grimper cette année dans de nombreuses collectivités. C’est le cas dans la métropole rennaise où le service est assuré par Eau du bassin rennais. Dans un communiqué, la société publique locale annonce ainsi que la facture va grimper de 1,5 euro en moyenne par mois.

Pour faire son calcul, Eau du bassin rennais se base sur la consommation moyenne d’un foyer, estimée à 60 m³ (60.000 litres) par an. Pour ce volume d’eau, les habitants de la métropole rennaise paieront désormais 158,32 euros, contre 139,95 euros l’an dernier. « Il a été décidé de limiter la répercussion de l’inflation pour la part abonnement, soit une hausse de 1,14 euro par an, et d’accentuer l’augmentation pour les tranches de consommation supérieures à 100 m³ par an », explique la société publique locale.

Des aides pour les plus précaires

Elle justifie cette hausse par le contexte inflationniste qui pèse sur ses dépenses. Sa facture d’électricité annuelle va ainsi être multipliée par 3,5 et passer de deux millions d’euros en 2022 à sept millions en 2023. La hausse des prix des réactifs nécessaires à la potabilisation de l’eau (eau de javel, chaux, soude, charbons actifs…) entre également dans la balance avec « une augmentation d’un million d’euros des dépenses d’achat », tout comme les coûts des chantiers neufs qui vont bondir de 15 à 20 %.



Pour aider les plus précaires, Eau du bassin rennais verse une aide de 20 euros par an aux bénéficiaires de la contribution santé solidaire, et un crédit eau famille nombreuse de 15 euros par enfant à partir du troisième enfant.

Sujets liés