Rennes : Pourquoi les escalators et la musique de la ligne B ont-ils déjà commencé à fonctionner ?

ECHAUFFEMENT Les équipements installés sur la deuxième ligne de métro tournent depuis plusieurs mois alors qu’elle n’ouvrira pas avant le 20 septembre

Camille Allain
Dans le quartier de Beaulieu, à Rennes, les riverains voient passer les rames de la ligne B. Mais ne peuvent pas y monter.
Dans le quartier de Beaulieu, à Rennes, les riverains voient passer les rames de la ligne B. Mais ne peuvent pas y monter. — C. Allain / 20 Minutes
  • Certains habitants s’étonnent de voir les escaliers mécaniques fonctionner les équipements de la ligne B de métro alors que personne ne les utilise.
  • La ligne doit ouvrir le 20 septembre. En attendant, la musique est également déjà diffusée dans toutes les stations fantômes.
  • « Les stations de métro et les parcs relais sont en phase de marche à blanc. Les équipements y sont en fonctionnement et font l’objet de tests par Keolis Rennes », explique la métropole.

Sauf nouveau couac, elle ouvrira le 20 septembre. C’est en tout cas que Siemens a promis à Rennes Métropole. Annoncée pour fin 2020, la ligne B du métro rennaise accumule les retards. Le Covid-19 fait évidemment partie des raisons. Mais ces derniers mois, ce sont surtout des problèmes techniques sur les rames du CityVal conçues par Siemens qui empêchent l’ouverture de la deuxième ligne du métro. « Pour nous, tout est prêt », aiment à rappeler les responsables de la Semtcar, société d’économie mixte qui pilote le chantier à plus de 1,3 milliard d’euros.


Livrées une à une depuis plusieurs mois, les 15 stations de la ligne B sont toutes prêtes à recevoir les voyageurs. Tellement prêtes qu’elles diffusent de la musique dans des stations fantômes qui ne voient passer personne, en dehors des rames toujours en rodage. « C’est curieux, parfois on entend des voix qui parlent mais c’est souvent de la musique », explique Elena, qui habite à deux pas de la station Beaulieu. « Les stations de métro et les parcs relais sont en phase de marche à blanc. Les équipements y sont en fonctionnement et font l’objet de tests par Keolis Rennes », explique la métropole. Depuis plusieurs mois, l’exploitant teste les systèmes de ventilation, de désenfumage, les ascenseurs ou encore les portillons.

Plus curieux encore. Alors que la ligne B n’ouvrira pas avant deux mois, les escaliers mécaniques tournent en permanence alors qu’ils mènent à des stations fermées. « Il s’agit d’une mesure de maintenance préventive : ils sont installés depuis longtemps et sont conçus pour fonctionner tout au long d’une journée car ils sont constitués de pièces tournantes lourdes qui ne doivent pas rester trop longtemps statiques », précise la métropole. Leur fonctionnement a pourtant déjà étonné plus d’un habitant. Dotés d’un système de ralenti, ils ont l’avantage de réduire leur consommation quand ils n’embarquent personne. On espère que le temps de rodage aura été suffisant.

En chantier depuis 2013, la ligne B du métro de Rennes devrait transporter 100.000 personnes par jour.