Rennes : Le parking supprimé et des arbres plantés place de la Trinité

URBANISME Coincée entre les deux halles des Lices, la place de la Trinité va être réaménagée avec une livraison prévue fin 2022

Jérôme Gicquel
— 
Les travaux d'aménagement de la place de la Trinité à Rennes viennent de démarrer.
Les travaux d'aménagement de la place de la Trinité à Rennes viennent de démarrer. — J. Gicquel / 20 Minutes

Elle n’avait de place que le nom et ne donnait pas trop envie de s’y arrêter. Coincée entre les deux halles de la place des Lices et la rue de la Monnaie dans le cœur historique de Rennes, la petite place de la Trinité n’était en fait qu’un parking d’une douzaine de places, sans aucun charme ni identité. Mais depuis quelques mois, la ville s’est lancée dans la reconquête de ses petites places afin de les mettre en valeur. Cela a démarré avec la place de la Parcheminerie, qui fait face au théâtre du même nom. Depuis fin février, des travaux y sont réalisés afin de supprimer le parking pour la rendre entièrement piétonne et la végétaliser.

Voilà à quoi ressemblera la future place de la Trinité à Rennes.
Voilà à quoi ressemblera la future place de la Trinité à Rennes. - Ville de Rennes

Il en sera de même place de la Trinité où les travaux ont démarré ce lundi. A la place des stationnements, de larges trottoirs de neuf mètres seront aménagés de part et d’autre de la chaussée. La circulation y sera encore possible mais uniquement dans un sens, de la rue de la Monnaie vers la place des Lices de façon à maintenir la desserte du parking souterrain.

Des fouilles archéologiques vont être menées

Quatre merisiers seront également plantés pour apporter un peu de verdure à cette place très minérale. La première phase des travaux se déroulera jusqu’à la fin juillet pour adapter les réseaux d’eau pluviale et d’assainissement et l’éclairage public. La seconde phase reprendra ensuite à partir du 22 août et se poursuivra jusqu’en décembre avec les travaux de voirie, la pose des pavés et la plantation des arbres.

En parallèle, les équipes de l’Inrap procéderont également à des fouilles archéologiques sur cette place située à quelques dizaines de mètres des Portes Mordelaises, témoins du passé médiéval de la ville. Le coût prévisionnel des travaux est évalué à 500.000 euros.