Rennes : Dix scooters et quads saisis lors d’une vaste opération contre les rodéos urbains

VROUM VROUM Les forces de l’ordre ont également procédé à 35 verbalisations à l’occasion de plusieurs actions menées en Ille-et-Vilaine

C.A.
— 
Une dizaine de scooters ont été saisis par les forces de l'ordre en marge d'une opération anti rodéos urbains menée en Ille-et-Vilaine.
Une dizaine de scooters ont été saisis par les forces de l'ordre en marge d'une opération anti rodéos urbains menée en Ille-et-Vilaine. — J. Gicquel / 20 Minutes

Les pneus qui crissent, la poignée des gaz tournée avec insistance et des scooters qui déboulent sur les trottoirs de jour comme de nuit, au grand dam des habitants. A Rennes comme dans la plupart des grandes villes de France, les rodéos urbains pourrissent la vie de certains riverains. D’après les autorités, ces agissements « se multiplient dès le retour des beaux jours ». Pour tenter de refroidir les ardeurs des cow-boys des villes, la police et la gendarmerie ont mené plus de 200 actions dans tout l’Ouest de la France en fin de semaine dernière. En Ille-et-Vilaine, dix opérations d’ampleur ont été menées, notamment dans les quartiers populaires de Rennes.

Bilan des opérations dans le département : 235 personnes contrôlées et 35 verbalisations dressées. Les forces de l’ordre ont également procédé à la saisie de dix engins de type scooter ou quad. Deux personnes ont été interpellées lors de ces opérations, dont une a été placée en garde à vue. En France, 118 véhicules ont été saisis.

Depuis 2018, une loi sur les rodéos urbains est en vigueur. Elle prévoit une peine maximale d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15.000 euros.