Rennes : La métropole tente le pari du parking à vélos résidentiel pour lutter contre les vols

MOBILITES Un abonnement payant sera proposé aux cyclistes pour stocker leur vélo dans des box sécurisés installés dans plusieurs rues de Rennes

Camille Allain
— 
Des parkings vélos sécurisés existent déjà aux abords des pôles multimodaux à Rennes. La métropole souhaite proposer une offre plus résidentielle pour lutter contre le vol.
Des parkings vélos sécurisés existent déjà aux abords des pôles multimodaux à Rennes. La métropole souhaite proposer une offre plus résidentielle pour lutter contre le vol. — C. Allain / 20 Minutes
  • La métropole rennaise a voté en faveur de la création de quatre parkings à vélos résidentiels pour le deuxième semestre 2022.
  • L’ambition de ces espaces sécurisés est de lutter contre le vol de deux-roues, qui est un vrai frein à la pratique.
  • Un abonnement à 40 euros par an sera proposé aux personnes ne disposant pas d’un garage sécurisé.

La nouvelle a été annoncée discrètement, au détour d’une banale délibération sur la tarification des nouveaux parkings de l’Hôtel-Dieu et de la Courrouze. Adoptée à l’unanimité, la proposition lancée par Matthieu Theurier est pourtant attendue par des milliers de cyclistes, notamment ceux habitant en appartement. Au deuxième semestre, quatre parkings à vélos résidentiels seront aménagés dans la capitale bretonne.

Proposés sur abonnement, ces box seront installés à la place d’un stationnement automobile pour offrir une solution de rangement aux cyclistes ne disposant pas d’un garage ou d’un lieu sécurisé pour garer leur vélo. « La loi oblige les copropriétés à disposer d’un garage à vélos. Mais dans les faits, on sait que ce n’est pas toujours possible. Nous voulions proposer une option sécurisée pour les habitants qui n’en disposent pas », explique Matthieu Theurier, vice-président de Rennes Métropole aux mobilités.

« Le vol de vélo est une plaie »

Pour prendre cette décision, la collectivité s’est appuyée sur deux voix. Celle des habitants qui avaient plébiscité ces garages à vélos de rue lors de la Fabrique citoyenne. Mais aussi sur celle du baromètre de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) qui plaçait le vol de vélos parmi les pires freins à la pratique à Rennes. Dans une enquête réalisée auprès de nos lecteurs, nous avions eu la confirmation que bon nombre de deux-roues étaient dérobés dans des parkings souterrains ou des locaux collectifs dans les immeubles. « Le vol de vélo est une plaie. Et nous savons que c’est dissuasif pour certains », poursuit l’élu écologiste. Déjà implantés à Lille et Grenoble, ces box seront testés dans quatre secteurs de Rennes (gare nord, Roazhon Park, Chézy et Alphonse Guérin) et proposeront une vingtaine de places au total.

L’accès à ces box sera possible au travers d’un abonnement payant proposé par Citedia via la carte Korrigo. Jeudi soir, un tarif de 40 euros par an a été adopté à l’unanimité par le conseil de Rennes Métropole pour lancer cette expérimentation au deuxième semestre 2022. « Les C-Park comme celui de la gare sont gratuits et ils vont le rester. Nous allons offrir 500 places supplémentaires le long du tracé de la ligne B du métro. Mais il nous fallait une offre complémentaire », conclut Matthieu Theurier.