Ille-et-Vilaine : Forte hausse du nombre de cyclistes tués en 2021

SECURITE ROUTIERE Sept personnes ont perdu la vie à vélo en 2021 sur les routes du département. C’est deux fois plus qu’en 2019

Camille Allain
— 
A Rennes, le nombre de cyclistes a fortement progressé en 2021. Le nombre d'accidents les impliquant également.
A Rennes, le nombre de cyclistes a fortement progressé en 2021. Le nombre d'accidents les impliquant également. — C. Allain / 20 Minutes
  • Des efforts ont été entrepris par la métropole Rennes et le département de l’Ille-et-Vilaine pour sécuriser les cheminements des cyclistes. Sept sont décédés en 2021 sur la route.
  • Les accidents concernent de plus en plus les personnes utilisant leur vélo pour des trajets entre leur domicile et leur travail.

Ils sont de plus en plus nombreux sur les routes. Malheureusement, ils sont aussi de plus en plus nombreux à être impliqués dans des accidents, payant souvent un très lourd tribut du fait de leur vulnérabilité.  En Ille-et-Vilaine, sept cyclistes ont perdu la vie en 2021 d’après les chiffres dévoilés par la préfecture. Tous et toutes ont été impliqués dans des collisions avec des voitures qui leur ont coûté la vie. « Cette hausse est particulièrement forte. Elle est certainement en corrélation avec  l’augmentation de la pratique du vélo », avance le préfet de Bretagne Emmanuel Berthier. Elle n’en demeure pas moins préoccupante.

Les faits sont là. Avec le développement des nouvelles pistes cyclables, la pratique du vélo a explosé ces deux dernières années à Rennes​, mais aussi partout en France. En 2019, trois cyclistes avaient perdu la vie en Ille-et-Vilaine. En 2020, ils étaient quatre. En 2021, la hausse du nombre de tués inquiète les autorités. D’autant que leur « typologie » a évolué. De 2014 à 2018, l’immense majorité des accidents survenus dans le département impliquait des cyclistes en promenade. Ce n’est plus le cas. De plus en plus de deux-roues sont renversés alors qu’ils effectuent leur trajet domicile-travail. Ce fut le cas en juin quand Mélanie, une maman de 43 ans,  avait été tuée à Cesson-Sévigné. L’automobiliste « n’aurait pas vu » la victime au moment de lui couper la route pour sortir du rond-point. « Il nous faut véritablement prendre en compte la fragilité de ces usagers quand nous sommes au volant », martèle le préfet.

Pour tenter de protéger les cyclistes, la métropole a engagé un ambitieux plan de sécurisation des multiples points noirs. Conseillée par l’association Rayons d’action, la collectivité a notamment aménagé  des ronds-points comme celui des Gayeulles ou celui de Vern-sur-Seiche. Le département a également souhaité investir dans  un plan vélo qui est en cours de réalisation.

« Certains cyclistes se mettent en danger par leur comportement »

De son côté, la police rennaise tente d’intensifier ses actions de prévention auprès des automobilistes, notamment concernant la vitesse en ville et le respect des bandes cyclables. « Nous faisons circuler des motos banalisées qui interpellent les automobilistes qui commettent des infractions mettant en danger les autres usagers », assure la commissaire Nathalie Freche. Des opérations de sensibilisation ont également été menées auprès des cyclistes afin de les alerter sur l’importance de l’éclairage et la dangerosité de rouler avec des écouteurs sur les oreilles. « On constate que certains cyclistes se mettent en danger par leur comportement. Nous avons verbalisé certaines infractions. Ce n’est pas parce qu’on est à vélo que l’on doit tout se permettre », ajoute la commissaire. Un travail en partenariat avec Keolis a aussi été amorcé afin de sensibiliser les chauffeurs de bus aux risques de collision, notamment dans les angles morts.