Rennes : Des secrets et confidences accrochés sur la place publique… Avant d’être brûlés

CONFESSIONS Les Tombées de la nuit accueillent l’œuvre Secrets de Dan Acher qui vise à recueillir les paroles cachées des Rennais

Camille Allain
— 
Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants.
Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants. — C. Allain / 20 Minutes
  • Une œuvre d’art éphémère est installée sur la place du Parlement de Bretagne, à Rennes.
  • Imaginée par l’artiste suisse Dan Acher, elle met en avant les secrets et confidences des habitants.
  • L’ensemble de l’œuvre et des messages seront brûlés en public dimanche.

L’imposante installation de bois intrigue. Elle attire les curieux aussi, qui s’approchent en nombre pour observer les petits messages accrochés aux planches de pin érigées en forme de lettres : S.E.C.R.E.T.S. Laissés par des anonymes, ces petits bouts de papier renferment ce que certains ont caché pendant des jours, des mois, des années, voire toute une vie. De lourds secrets enfouis, des confessions rigolotes ou de simples confidences amoureuses… Depuis ce mercredi, la place du Parlement de Rennes est devenue le plus important lieu de confession de la capitale bretonne sous l'impulsion des Tombées de la nuit. Imaginée par l’artiste suisse Dan Archer, cette installation éphémère a pour but de collecter les secrets des habitants et des visiteurs de la ville. Dimanche, les sept imposantes lettres de bois seront brûlées en public sur la place. Et tous les messages disparaîtront pour toujours.

Isoloir et urne noire

Cette œuvre est née il y a huit ans dans l’esprit de l’artiste suisse, qui s’était déjà fait repérer l’été dernier avec son projet « Boréalis » reconstituant une aurore boréale dans le ciel de Rennes. « C’est un projet qui m’est très cher parce qu’on travaille sur quelque chose de très profond, de personnel, mais qu’on le met en commun, qu’on le partage en collectivité. On ne sait pas si les gens vont oser se confier. Il faut créer la bonne ambiance, le bon contexte », explique Dan Acher. L’artiste a passé toute la journée de mercredi à observer les allées et venues des passants, curieux de voir cette installation fleurir en quelques jours. « Je passe souvent ici, j’avais vu ce qui se préparait », explique Chmichma. « J’aime bien m’exprimer par écrit. J’avais envie de le partager mais je ne veux surtout pas que l’on sache que c’est moi qui l’ai écrit ». Elle décrit son message comme « pas ouf » mais on sent qu’il lui tient à cœur.

Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de l'artiste Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants.
Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de l'artiste Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants. - C. Allain / 20 Minutes

Pour rédiger son secret, la jeune femme s’est glissée quelques minutes dans l’isoloir, avant de l’insérer dans la boîte aux lettres. Ce sont les équipes des Tombées de la nuit qui viendront le récolter pour l’afficher. D’autres préfèrent les accrocher eux-mêmes, brisant le temps d’un instant l’anonymat. Certains messages secret-défense peuvent même être glissés dans une urne noire qui restera scellée. « Le secret est une notion très intime. Certains vont réfléchir s’ils en ont réellement, s’ils ont envie de l’écrire », explique Dan Acher.

« Le ragot, c’est parler d’autrui »

N’y a-t-il pas un risque à tomber dans le ragot, le voyeurisme, en les affichant ainsi ? « Le ragot, c’est parler d’autrui. Là, chacun parle de lui-même ». Parmi les premiers messages affichés, on trouve des déclarations d’amour, un secret d’enfance ou encore la tristesse d’un être parti.

Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants.
Sur la place du Parlement de Rennes, l'oeuvre SECRETS de Dan Acher attire de nombreux curieux qui s'approchent pour lire les messages laissés par les habitants. - C. Allain / 20 Minutes

Dimanche à partir de 17h30, les sept lettres de bois et tous les messages qui y sont collés seront brûlés au milieu de la place du Parlement sous les yeux du public. Un immense feu de joie qui risque de rappeler le sombre passé du bâtiment majestueux, ravagé par les flammes en 1994. « C’est cette expérience commune qui me plaît. J’aime rappeler que nous appartenons tous à une grande communauté. Plus les messages vont affluer, plus l’humeur de la ville va transparaître. Cette œuvre, elle va circuler dans le monde après. Mais on n’aura jamais le même résultat si on est à Rennes, à Belfast, Sarajevo ou Mexico ». Sauf que Rennes restera à jamais la première fois. Pas toujours la meilleure. Mais celle dont on se souviendra.