Rennes : Les arbres en pot de la place de la Mairie ont disparu… Mais d’autres sont attendus

VEGETALISATION Un diagnostic de fouilles doit être mené sur la place avant la plantation d’espèces en pleine terre

Camille Allain
— 
La place de la Mairie de Rennes, ici lors de l'enlèvement des arbres le 6 janvier 2021.
La place de la Mairie de Rennes, ici lors de l'enlèvement des arbres le 6 janvier 2021. — C. Allain / 20 Minutes
  • La place de la Mairie de Rennes a vu disparaître 31 de ses 33 arbres en pot en cette rentrée de janvier.
  • La municipalité souhaite les remplacer par des chênes à feuilles de laurier, qui seront plantés en pleine terre avec des massifs de fleurs et d’arbustes.
  • Un diagnostic de fouilles archéologiques déterminera quand les nouveaux arbres pourront être plantés.

Ils vivaient là depuis près de quinze années, étriqués dans de grands pots de terre. Dans quelques jours, les arbres de la place de la Mairie de Rennes retrouveront une liberté qu’ils avaient abandonnée en 2007. La liberté de croître et de voir leurs racines s’étendre en pleine terre et non plus dans des bacs d’un mètre carré. Mercredi et jeudi, 31 individus feuillus ont quitté la place de l’Hôtel de ville pour être transportés vers la ferme des Bois aux Gayeulles. D’après les techniciens de la ville, c’est là que les magnolias et le houx seront replantés, histoire de se refaire la cerise avant de repartir arborer la capitale bretonne.

La place de la Mairie de Rennes, ici après l'enlèvement des arbres le 6 janvier 2021.
La place de la Mairie de Rennes, ici après l'enlèvement des arbres le 6 janvier 2021. - C. Allain / 20 Minutes

Seuls deux spécimens ont été conservés, aux extrémités du bâtiment abritant la mairie. En attendant, la place souvent critiquée pour son aspect minéral a perdu sa maigre verdure, et même une bonne partie de son mobilier urbain. « Ça fait bizarre, c’est tout vide d’un coup », glisse un commerçant. Qu’il se rassure, cela ne durera pas. Si les magnolias et le houx ont été enlevés, c’est pour permettre l’installation prochaine de plusieurs arbres en pleine terre. Après d’intenses discussions avec les architectes des Bâtiments de France, la municipalité avait dévoilé un plan de verdissement de la place au printemps dernier. Au total, dix-huit arbres seront plantés sur la place. Quand ? Mystère…

Avant de planter, les services de jardin vont devoir laisser place aux chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) qui établiront un diagnostic pendant les trois prochaines semaines. « Si des fouilles archéologiques sont nécessaires, elles auraient lieu au second semestre 2022, et les plantations l’hiver prochain », précise la ville. Si aucune fouille n’était menée, les arbres pourraient prendre racine dès cet hiver.

Un chantier à plus de 200.000 euros

Les essences qui viendront verdir la place de la Mairie de Rennes sont désormais connues. Ce seront 18 chênes à feuilles de laurier, une espèce plutôt adaptée au sud de la France, qui a été choisie «car elle est adaptée au changement climatique», selon la municipalité. Les heureux élus trouveront au pied de leur tronc des massifs fleuris et des plantes grasses qui serviront de refuge de biodiversité.

Sur cette superbe infographie, on imagine (un peu) le futur look de la place de la Mairie de Rennes.
Sur cette superbe infographie, on imagine (un peu) le futur look de la place de la Mairie de Rennes. - Rennes Métropole

Le coût de ce chantier reste conséquent. La ville devra débourser un peu plus de 200.000 euros pour réaménager sa place. La municipalité dirigée par Nathalie Appéré s’est fixée comme objectif de planter un solde net de 30.000 arbres d'ici 2026 afin de « renforcer son patrimoine arboré ». Une demande souvent formulée lors des concertations citoyennes et les projets du budget participatif.