Rennes : L’ancien Antipode sera bien démoli mais pas avant « deux ou trois ans »

CULTURE Le nouveau bâtiment qui accueille la MJC et la salle de concert est inauguré ce week-end à la Courrouze. A Cleunay, les anciens locaux accueilleront d’abord des associations

Camille Allain
— 
L'ancien Antipode, situé dans le quartier de Cleunay, à Rennes, sera à terme démoli pour laisser place à des logements.
L'ancien Antipode, situé dans le quartier de Cleunay, à Rennes, sera à terme démoli pour laisser place à des logements. — Mip Pava

Le nouveau lieu est somptueux. Derrière ses apparences austères de béton, le nouvel Antipode est une vraie mine d’or pour le quartier de la Courrouze où il est venu s’installer en septembre : une grande bibliothèque, une belle salle de concert de 1.000 places, un format « club » qui se prêtera parfaitement aux soirées électro, des locaux associatifs et culturels nombreux.

Bref, un très bel équipement, attendu depuis bien des années par les équipes de l’Antipode. Alors que l’inauguration officielle aura lieu ce week-end, la question se pose désormais de l’avenir des anciens locaux, bien connus des habitants de Cleunay. Longtemps indécise, la ville vient de faire connaître ses intentions et procédera à la démolition de la maison de quartier. Mais pas immédiatement.

L’ancien Antipode sera démoli, sans doute pour laisser place à des logements

Construite dans les années 1960 pour accompagner le développement du quartier de Cleunay, la structure n’était plus vraiment adaptée à l’accueil du public, notamment sa scène de musiques actuelles. « Le bâtiment est tellement ancien, il est rincé. Sa réhabilitation aurait coûté trop cher, c’est que nous ont montré les études », explique Benoît Careil. L’adjoint à la culture annonce que l’ancien Antipode sera démoli, sans doute pour laisser place à des logements et des espaces socioculturels pour les habitants du quartier.

La destruction du bâtiment ne devrait pas avoir lieu avant « deux ou trois ans », selon l’élu écologiste. En attendant, l’ancien Antipode accueillera la compagnie de cirque Ay-Roop, des structures d’économie sociale et solidaire et sans doute un atelier bois.