Rennes : Des travaux pour restaurer l’église Saint-Melaine qui prend l’eau

PATRIMOINE Les travaux devraient durer quatorze mois, avec un démarrage du chantier prévu au dernier trimestre 2022

Jérôme Gicquel
— 
Le chantier de restauration de l'église Notre-Dame-en-Saint-Melaine à Rennes doit démarrer au dernier trimestre 2022.
Le chantier de restauration de l'église Notre-Dame-en-Saint-Melaine à Rennes doit démarrer au dernier trimestre 2022. — J. Gicquel / 20 Minutes

Coiffé d’une imposante statue de la Vierge, son dôme surplombe la grille qui marque l’entrée du célèbre parc du Thabor. À Rennes, l’église Notre-Dame-en-Saint-Melaine fait partie des lieux incontournables à visiter, notamment pour la beauté de ses vitraux. Mais l’église abbatiale, bâtie à partir du VIe siècle et qui a été cathédrale, de 1803 à 1844, pendant les travaux de reconstruction de la cathédrale Saint-Pierre, accuse aujourd’hui le poids des années.

Les jours de pluie, l'eau s'infiltre à l'intérieur de l'église.
Les jours de pluie, l'eau s'infiltre à l'intérieur de l'église. - J. Gicquel / 20 Minutes

Dès qu’il pleut, l’eau s’y infiltre par la toiture. « On doit mettre des bassines pour éviter que les gouttes tombent sur le sol », raconte le père Nicolas Guillou, curé de la paroisse. Alertée à plusieurs reprises, la ville, propriétaire des lieux, a donc mandaté un cabinet d’architecture pour réaliser un diagnostic. « Les études ont confirmé la nécessité de restaurer l’édifice », souligne la municipalité.

Des travaux au moins jusqu’à la fin de 2023

Ce lundi soir, il a été question de ces travaux au conseil municipal, avec le déblocage d’une enveloppe de 1,8 million d’euros pour financer la restauration de l’église. La priorité du chantier, qui débutera au dernier trimestre 2022, sera de reprendre les toitures des quatre collatéraux.

Les travaux porteront sur la restauration des charpentes en bois, le remplacement des ardoises, la restauration du vitrail et de la porte ouest, et la mise en conformité des installations électriques. Le chantier devrait durer au moins quatorze mois avec un achèvement des travaux prévu fin 2023.