Rennes : Bar, rooftop, spa… Avec Mama Shelter, le futur hôtel des Lices veut séduire touristes et locaux

URBANISME L’ancien siège régional de la Banque Populaire de l’Ouest va être transformé en hôtel 4 étoiles et abritera des commerces, des restaurants, un bar

Camille Allain
— 
Le futur hôtel des Lices, à Rennes, proposera une cour ouverte sur la ville avec des bars et restaurants.
Le futur hôtel des Lices, à Rennes, proposera une cour ouverte sur la ville avec des bars et restaurants. — Suitcase Hospitality - Groupe Legendre
  • A Rennes, le projet d’hôtel Trinité est en cours d’aménagement dans l’ancien siège régional de la Banque Populaire situé place des Lices.
  • Confié à la chaîne Mama Shelter, le futur hôtel se voudra ouvert sur la ville avec ses bars, restaurants et commerces.
  • L’investissement, décrit comme « très important » est porté par le groupe Legendre et le fondateur de Samsic Christian Roulleau.

Cela fait tellement longtemps qu’il a fait le chèque qu’il ne se souvient même plus de la date. A la tête du groupe de construction Legendre, Vincent Legendre a acheté « en 2011 ou 2012 » l’ancien siège régional de la Banque populaire de l’Ouest avec l’appui du promoteur immobilier Blot. Situé en bordure de la très réputée place des Lices, l’ensemble de bâtiments a vu les salariés de la banque déménager fin 2014.

Depuis cette date, le lieu est resté désespérément vide, sans que cela ne perturbe le centre historique de Rennes. « Les habitants ont peut-être l’impression que ce chantier est lent. C’est parce qu’il y a eu un chantier gigantesque à mener ! C’est un ouvrage complexe, un empilement de constructions de différentes époques », poursuit Vincent Legendre. Ici, la brique se mêle aux pans de bois, aux isolations en terre et paille, aux pierres, à l’acier et au béton. « C’est un chantier titanesque, un vrai casse-tête, notamment pour harmoniser les différents niveaux », concède Anaïs Ménard, la directrice du programme.

Une grande cour sera ouverte aux habitants de Rennes dans le futur hôtel de la place des Lices.
Une grande cour sera ouverte aux habitants de Rennes dans le futur hôtel de la place des Lices. - C. Allain / 20 Minutes

Dans un an et demi, l’endroit sera pourtant métamorphosé. Un hôtel de 119 chambres, le plus grand de la capitale bretonne, y sera aménagé. Mais pas seulement ! La cour abritera des commerces de bouche, la place de la Trinité accueillera une brasserie et les plus hauts étages seront réservés à un restaurant panoramique et à un bar situé en rooftop. « Ce sera un lieu hybride où l’on pourra boire, manger, se promener et dormir. Notre ambition, c’est que les Rennais et les voyageurs se l’approprient, que cela devienne un lieu lifestyle de mixité », résume Jean-Baptiste Martin, cofondateur de la société Suitcase Hospitality qui exploitera les lieux.

Porté par le groupe Legendre et le groupe For Bzh créé par le patron de Samsic Christian Roulleau, l’investissement est colossal. Combien ? Personne n’a voulu nous le dire, mais on parle bien de plusieurs dizaines de millions d’euros. « C’est très haut », commente sobrement Christian Roulleau, pourtant habitué à manier ce genre de somme. Pour exploiter les bâtiments, les investisseurs locaux ont décidé de faire appel à la société rennaise Suitcase Hospitality, qui a elle même confié la gestion de l’hôtel à l’enseigne Mama Shelter.

« Pour nous, un hôtel, c’est autre chose que des chambres »

Fondée par l’ancien du Club Med Serge Trigano et le designer Philippe Starck, cette petite chaîne d’hôtels présente un concept novateur. Plutôt que de privatiser les espaces pour ses seuls clients, Mama Shelter s’ouvre à la ville dans laquelle elle s’implante en y installant des bars et restaurants dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les six millions d’euros. « Pour nous, un hôtel, c’est autre chose que des chambres. Dans nos établissements, 60 % du chiffre d’affaires est réalisé par la restauration et 40 % par l’hôtellerie. C’est l’inverse de nos concurrents », explique le fondateur Serge Trigano.

Dans les locaux qui s’étalent sur 11.000 m², le futur hôtel 4 étoiles ne sera donc pas seul. Une dizaine de commerces de bouche seront présents dans la cour, sur la rue de la Monnaie, mais aussi du côté de la place des Lices, célèbre pour son marché et ses bringues étudiantes. L’ensemble sera ouvert sur trois côtés afin de faciliter la circulation des curieux. L’adresse, l’une des plus proches du nouveau centre des congrès du Couvent des Jacobins, rêve de séduire une clientèle business. Mais aussi de s’installer parmi les endroits qui comptent dans la dynamique capitale régionale. L’ouverture est prévue début 2023. Notez que 80 à 120 personnes devraient y travailler. Le recrutement devrait démarrer l’été prochain.