Rennes : Pas d’extension et plus de végétation… La ville revoit la transformation du palais du commerce

URBANISME Une grande extension était envisagée sur une petite place accueillant des bus mais elle a été abandonnée

Camille Allain
— 
Le futur Palais du commerce ne sera pas accompagné d'une extension comme évoqué sur ce visuel.
Le futur Palais du commerce ne sera pas accompagné d'une extension comme évoqué sur ce visuel. — Frey / MVRDV
  • La ville de Rennes a repensé son projet d'extension du palais du commerce à République, face à l'opposition de certaines associations.
  • Le bâtiment qui abrite La Poste sera transformé en un grand centre commercial l'horizon 2025.
  • Ses abords devraient être végétalisés afin de contrer l'aspect trop minéral de la place de la République.

C’était le point qui cristallisait les tensions. Mardi, la ville de Rennes a fait savoir que l’extension prévue dans le cadre de la transformation du palais du commerce était abandonnée. Dans le projet initial, la placette Joffre située à l’est de ce bâtiment emblématique marquant la frontière entre le nord et le sud devait être coiffé d’une imposante extension. Les visuels diffusés par le groupement Frey retenu dans le cadre de l’appel à projets montraient une construction de cinq à six étages en lieu et place de la petite place, qui sert aujourd’hui de gare de bus. Un abandon motivé par « des échanges sur le patrimoine, mais aussi de la volonté des Rennaises et des Rennais d’un centre-ville moins minéral », précise la ville dans un communiqué. Plusieurs associations avaient contesté ce choix d’extension en face de la place de la République.

Pour redynamiser la placette, la ville souhaite la végétaliser. Les neuf marronniers qui accueillent des colonies seront-ils conservés ? Ce sera aux habitants d’en décider au travers d’une consultation publique, promet la ville, qui évoque « un refuge de biodiversité » que l’on a un peu de mal à imaginer. Une chose est sûre, la place deviendra piétonne après le départ des bus à l’horizon 2024.

Le projet baptisé Renaissance du palais du commerce a été revu et corrigé par la ville de Rennes.
Le projet baptisé Renaissance du palais du commerce a été revu et corrigé par la ville de Rennes. - Frey/ MVRDV

Propriété de Poste Immo, filiale du groupe La Poste, le palais de la Poste verra ses arcades être fermées par des éléments vitrés. Les aménagements prévus sur le toit du bâtiment ont également été repensés même si de larges ouvertures sont envisagées « afin d’illuminer les espaces de vie des 5e et 6e étages ».

Des restos, un hôtel, des commerces…

Erigé sur une surface de 12.000 m² répartis sur 5 étages, le palais a été construit de 1889 à 1929 après la couverture de la Vilaine et a abrité au cours de son histoire plusieurs institutions et commerces. En le transformant, la ville et Poste Immo espèrent y accueillir « une diversité de programmes pour en faire un lieu de rencontre et de destination, dont des commerces, un bureau de Poste, des lieux de restauration, du coworking, une école de formation et un hôtel ». Des grandes enseignes comme Decathlon City, AM.PM, la marque déco haut de gamme de La Redoute, Citadium ou bien encore Lego avaient un temps été annoncées.

Le groupe Frey et Poste Immo devraient injecter 85 millions d’euros pour assurer sa transformation, auxquels s’ajoutent 20 millions de fonds publics. « Cet édifice patrimonial remarquable ne sera plus seulement traversé mais deviendra un lieu de destination, ouvert et accessible aux Rennaises et aux Rennais », promet la ville. Prévus pour débuter en 2023, les travaux devraient être achevés en 2025.