Rennes: Le Turc de 29 ans retrouvé au fond d'un étang aurait reçu une centaine de coups de couteau

MEURTRE Un homme de nationalité turque originaire du Nord a été retrouvé mort, lesté d'un parpaing aux étangs d'Apigné vendredi

Camille Allain
— 
Image d'illustration des étangs d'Apigné, à Rennes.
Image d'illustration des étangs d'Apigné, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Le corps sans vie avait été retrouvé par des promeneurs vendredi 10 septembre aux étangs d’Apigné, lieu de balade bien connu des Rennais. Lesté d’un parpaing, le cadavre était finalement remonté à la surface, quelques jours après son immersion dans le plan d’eau. Longtemps incertaine, l’identité de la victime semble aujourd’hui se confirmer. D’après le procureur de la République de Rennes, il s’agirait d’un homme de 29 ans de nationalité turque et domicilié dans le Nord. « Sa disparition a été signalée à Angers (Maine-et-Loire) le 6 septembre par des membres de sa famille. Le véhicule de cet homme a été découvert abandonné à proximité du lieu de la découverte du corps », ajoute Philippe Astruc. 

Les nombreuses lésions apparaissant sur le corps auraient bien été causées par arme blanche lors d’un passage « particulièrement violent », selon les enquêteurs. L’immersion du corps aurait été réalisée post-mortem. « L’autopsie médico-légale a révélé que la victime présentait une centaine de lésions pouvant avoir été occasionnées par arme blanche, dont certaines transfixiantes ayant été mortelles », ajoute le parquet de Rennes.

Une enquête qui s’annonce complexe

Une information judiciaire pour meurtre a été ouverte et confiée à un juge d’instruction. L’enquête, que le procureur décrit comme « complexe » a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire.