Ille-et-Vilaine : Trois gardes à vue et un homme en fuite après les tirs à Sens-de-Bretagne

ENQUETE Une rixe a éclaté pour une raison encore indéterminée dans le bourg de cette commune du nord de Rennes (Ille-et-Vilaine)

C.A.
— 
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Trois gardes à vue et un homme en cavale. Ce jeudi matin, au lendemain de la rixe qui a opposé quatre hommes à Sens-de-Bretagne, au nord de Rennes (Ille-et-Vilaine), on en sait toujours peu sur le motif de l’altercation. D’après nos informations, les gendarmes ont été appelés par plusieurs témoins de la scène qui s’est déroulée vers 18h15 au milieu des commerces de ce bourg de 2.500 habitants. Des tirs ont retenti dans la commune.

Pour une raison encore indéterminée, une bagarre a éclaté entre deux groupes de deux individus. Des tirs ont blessé deux des quatre protagonistes. Alors que certaines sources évoquaient une carabine à plomb, il semblerait que ce soit plutôt un pistolet d’alarme qui aurait été utilisé. « Les tirs paraissent être en première analyse des grenailles », précise le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc.

Le Kangoo intercepté par les gendarmes

Après cette bagarre, trois individus ont pris la fuite dans une voiture de type Renault Kangoo. Ils ont été interceptés par les gendarmes alors qu’ils circulaient à hauteur de Gahard, en direction de Saint-Aubin-d’Aubigné. Deux des trois hommes présentaient des blessures causées par des tirs. Les trois occupants ont été hospitalisés et placés en garde à vue. Ils ont pu quitter l’hôpital. L’homme qui a essuyé le plus de coups a reçu 45 jours d’ITT. Le quatrième homme, qui avait pris la fuite seul, est toujours activement recherché.

D'après Ouest-France​, plusieurs témoins de la scène auraient suivi le véhicule des fuyards en voiture, craignant qu’un drame ne se produise. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Vitré.