Rennes : Les bouquinistes vont reprendre leurs quartiers place Sainte-Anne

COMMERCE En raison des travaux de la ligne B du métro et de l’aménagement de la place Sainte-Anne, les commerçants avaient été contraints de déménager place Hoche en 2013

Jérôme Gicquel
— 
Installés depuis 2013 sur la place Hoche, les bouquinistes vont retrouver mardi la place Sainte-Anne.
Installés depuis 2013 sur la place Hoche, les bouquinistes vont retrouver mardi la place Sainte-Anne. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • A Rennes, les bouquinistes vont retrouver la place Sainte-Anne à partir de mardi.
  • A l’été 2013, ils avaient été contraints de déménager place Hoche en raison des travaux.
  • D’ici la fin de l’année, la place Sainte-Anne devrait également accueillir le nouveau manège de Régis Masclet.

Reconnaîtront-ils la place qu’ils avaient quitté non sans peine à la fin de l’été 2013 ? Car en huit ans, la place Sainte-Anne à Rennes a bien changé avec un centre des congrès flambant neuf dans le Couvent des Jacobins et l’arrivée prochaine de la deuxième ligne de métro. C’est dans ce nouveau décor que les bouquinistes vont installer leurs étals à partir de mardi après une parenthèse plus longue que prévu sur la place Hoche, située à quelques dizaines de mètres. « C’est un choix de leur part, indique Didier Le Bougeant, élu du quartier Centre. On leur a demandé s’ils souhaitaient rester place Hoche mais la majorité s’est prononcée pour revenir à Sainte-Anne ».

Chez les bouquinistes, qui sont une quinzaine à déballer chaque jour leurs livres et BD d’occasion sur ce marché assez unique en France, les avis sont tout de même assez partagés. « On avait fini par s’y habituer à cette place Hoche même si je n’étais pas du tout convaincu quand on s’est installés », souligne Sébastien, qui a débuté dans le métier en 2005. « Il y a un côté confortable ici, c’est moins la foire que sur la place Sainte-Anne, poursuit-il. Mais on va quand même se rapprocher du flux des passants donc ça peut être un avantage. »

La place accueillera bientôt un carrousel

Sous la tonnelle d’à côté, Laurent attend de voir avant de se prononcer. « On verra comment réagiront les clients, indique le bouquiniste. Car depuis qu’on est sur la place Hoche, j’en ai gagné des nouveaux mais j’ai aussi perdu des clients réguliers qui ne voulaient pas changer leurs habitudes ». Plutôt emballé par l’idée de se réapproprier la place Sainte-Anne, David exprime tout de même quelques craintes. « Cela risque d’être plus compliqué pour le déballage des livres car ce sera galère pour stationner », assure-t-il.

Les bouquinistes ne seront pas les seuls à déménager puisque les artisans d’art, qui exposent chaque samedi leurs créations sur la place Hoche, suivront aussi le mouvement. D’ici la fin de l’année normalement, la place Sainte-Anne devrait également accueillir le nouveau manège de Régis Masclet, baptisé le Carrousel du palais, qui avait fait fureur pour les fêtes de Noël en 2019 devant le Parlement. Après des années de travaux, le cœur historique de la capitale bretonne va donc pouvoir bientôt tourner la page et retrouver son côté animé qui avait un peu disparu ces derniers temps.