Rennes : L’automobiliste « n’aurait pas vu » la cycliste qu’elle a renversée dans le rond-point

ACCIDENT Une femme de 43 ans est décédée ce jeudi matin alors qu’elle circulait sur la bande cyclable

Camille Allain

— 

Illustration d'un véhicule des pompiers d'Ille-et-Vilaine, ici à Rennes.
Illustration d'un véhicule des pompiers d'Ille-et-Vilaine, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les premiers éléments de l’enquête ouverte par la police après l’accident de la route mortel survenu ce jeudi matin semblent confirmer la responsabilité de l’automobiliste. Vers 8h15 ce jeudi, une cycliste âgée de 43 ans est décédée alors qu’elle circulait avec son vélo à assistance électrique sur le rond-point du Taillis à Cesson-Sévigné, près de Rennes. L’audition de plusieurs témoins et de la conductrice de la Renault Clio laisse à penser que l’automobiliste « n’aurait pas vu » la mère de famille circulant à vélo sur la bande cyclable du rond-point. Elle l’aurait percutée au moment de sortir du giratoire en direction de Cesson, alors qu’elle arrivait de la rocade rennaise. La victime serait alors restée coincée sous le véhicule.

Alertés, les pompiers n’ont pas pu réanimer la cycliste, qui est décédée sur place. La victime habitait Cesson-Sévigné. Contacté, le maire Jean-Pierre Savignac n’a pas souhaité s’exprimer sur ce drame, préférant adresser ses condoléances et son soutien à la famille de la victime. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. Des dépistages ont été pratiqués sur la conductrice, particulièrement choquée par le drame. 

L'association Rayons d'action organise un rassemblement hommage sur les lieux de l'accident ce vendredi à 18h.

Le rond-point du Taillis, à Cesson-Sévigné, où une cycliste a été tuée le 17 juin 2021.
Le rond-point du Taillis, à Cesson-Sévigné, où une cycliste a été tuée le 17 juin 2021. - Google Maps / Street View

En 2019, 123 accidents impliquant des cyclistes avaient été recensés en Ille-et-Vilaine, occasionnant la mort de trois personnes. La préfecture avait alors tiré la sonnette d’alarme, expliquant que « le nombre de victimes cyclistes a doublé en dix ans » même si le chiffre semblait se stabiliser depuis deux ans. Le nombre de cyclistes a fortement augmenté dans la capitale bretonne ces deux dernières années.