Rennes : Un policier retrouvé mort à son domicile, la piste du suicide privilégiée

SUICIDE Cet homme âgé d’une cinquantaine d’années aurait utilisé son arme de service

C.A.

— 

L'Hôtel de police de Rennes, situé boulevard de la Tour d'Auvergne.
L'Hôtel de police de Rennes, situé boulevard de la Tour d'Auvergne. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Ce sont des proches qui ont donné l’alerte, inquiets de ne pas avoir de nouvelles. Mardi, un policier rennais a été retrouvé mort à son domicile, dans le quartier Arsenal-Redon, à Rennes​ (Ille-et-Vilaine). Un magistrat du parquet s’est rendu sur place et une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte. D’après le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc, « l’hypothèse d’un acte suicidaire​ est très largement privilégiée ».

D'après Ouest-France, le policier aurait utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours. Une autopsie du corps a été ordonnée. L’homme était âgé d’une cinquantaine d’années. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes ont rendu hommage à cet homme, décrit comme « gentil » et « drôle ».

Il y a dix jours, deux agents de police avaient mis fin à leurs jours à Strasbourg et Amiens. En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes s’étaient suicidés, selon le ministère de l’Intérieur. Des chiffres « anormalement élevés » qui avaient poussé le Sénat à se saisir du sujet. En 2019, le chiffre avait pourtant grimpé dans les rangs de la police avec 59 passages à l’acte.