Rennes : Sur la place Hoche, les skateurs vont devoir respecter les jours et les heures

NUISANCES A la suite de plaintes de nombreux riverains, la municipalité a décidé d’encadrer la pratique du skate

Jérôme Gicquel

— 

Sur la place Hoche à Rennes, la pratique du skate est désormais encadrée.
Sur la place Hoche à Rennes, la pratique du skate est désormais encadrée. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • La place Hoche dans le centre-ville de Rennes est devenue l’un des spots les plus prisés des skateurs.
  • Cela ne plaît guère aux riverains qui se plaignent depuis deux ans des nuisances sonores.
  • Pour apaiser les tensions, la municipalité a décidé d'encadrer la pratique sur la place en fixant des jours et des heures où le skate est autorisée. 

Comme presque tous les jours après les cours, Théo et Thomas retrouvent leurs potes sur la place Hoche, à Rennes, pour une petite session de skate. Depuis quelque temps, l’endroit est en effet devenu l’un des spots préférés des amateurs de glisse de la capitale bretonne. « Il y a des skateparks en ville mais nous on préfère la pratique du street, indique Théo. Pour ça, la place Hoche est parfaite car le sol y est lisse et roulant et il y a une bonne ambiance ».

Un peu trop d’ailleurs pour les riverains. Le site Skate à Rennes, qui répertorie tous les endroits de glisse à Rennes, alerte ainsi les skateurs sur le fait que le spot de la place Hoche, « le spot du centre-ville », se trouve au milieu des habitations et que « le bruit peut déranger ». Le début des tensions remonte à l’été 2019 quand un banc géant proposé dans le cadre du budget participatif a été installé sur la place. Les skateurs y ont alors pris leurs habitudes, se retrouvant en grand nombre (jusqu’à cinquante en même temps, selon les comptages de la ville) et tard le soir.

Interdiction de skater les mardi, jeudi et dimanche

Les riverains et les commerçants ont alors vu rouge, se plaignant régulièrement des nuisances sonores. « C’est infernal le bruit des planches qui claquent sur le sol donc imaginez quand ils sont plusieurs dizaines », se plaint l’un des bouquinistes de la place. Voyant la situation s’envenimer malgré des patrouilles de la police municipale, la municipalité rennaise a mis tout le monde autour de la table il y a un an.

Un panneau installé au milieu de place indique les jours et les heures où la pratique du skate est autorisée.
Un panneau installé au milieu de place indique les jours et les heures où la pratique du skate est autorisée. - J. Gicquel / 20 Minutes

Ce travail de médiation vient de déboucher sur de nouvelles règles en vigueur depuis quelques jours. Un arrêté municipal encadre ainsi la pratique du skate qui n’est désormais autorisée que les lundi, mercredi, vendredi et samedi de 15 heures à 20 heures sur la place Hoche. En dehors de ces horaires, les skateurs s’exposent à une amende de 11 euros. Mais pas de quoi dissuader Thomas. « S’il faut payer l’amende, eh bien on le fera. Mais cela ne nous fera pas bouger d’endroit », indique le lycéen, encore peu au fait des jours autorisés ou non malgré le panneau installé au milieu de la place.

Certains riverains voudraient interdire le skate place Hoche

Pour encadrer la pratique et protéger aussi le banc, la ville de Rennes a également prévu des aménagements. « L’éclairage sera baissé grâce à l’emploi de leds et une étude sera conduite pour des revêtements roulants et absorbeurs de bruit », précise-t-elle.

Si certains riverains saluent ce serrage de vis, d’autres estiment que c’est encore insuffisant. « Il y a d’autres places à Rennes où il n’y a pas de commerces et où ils peuvent skater, souligne notre bouquiniste. Mais ici c’est incompatible avec l’activité des lieux, c’est impossible de cohabiter ». En coupant la poire en deux, la ville joue donc la carte de l’apaisement entre les riverains et les skateurs. A chacun maintenant d’y mettre du sien.