Saint-Malo : Une fresque de street-art effacée « par erreur » par la ville

STREET ART Le service propreté de la ville n'avait pas pour mission de nettoyer ce mur

C.A.

— 

A Saint-Malo, une fresque de street-art réalisée en mars a été effacée par erreur par la ville.
A Saint-Malo, une fresque de street-art réalisée en mars a été effacée par erreur par la ville. — Collectif Mauvais Œil

Le collectif Mauvais Œil l’a mauvaise. Samedi, cette équipe d’artistes de rue installée à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a eu la désagréable surprise de voir un des murs qu’elle avait récemment investi être « nettoyé » par les services municipaux de la cité corsaire. « Il ne reste rien de notre création collective sur le thème "Liberté". Photos, dessins, peintures, textes, soit 40 m² de collages ont succombé au jet haute pression ! », regrette le collectif dans un message diffusé sur sa page Facebook. Un post teinté d’ironie. « Nettoyer un mur avant sa destruction nous ne savons pas si c’est une bonne idée, mais au moins les gravats seront propres ».

D’après le collectif, le bâtiment de la rue Rio de Janeiro est à l’abandon depuis des mois et un permis de démolir aurait été délivré en juin 2020. Réalisée en mars, la fresque a disparu en fin de semaine dernière, sous l’eau d’un jet haute pression. Sollicitée par Ouest-France​, la ville de Saint-Malo a expliqué que ce nettoyage avait été réalisé « par erreur » par son service vie quotidienne, qui avait pour mission de nettoyer un mur situé à côté.

La ville souhaite s’excuser auprès du collectif artistique. « Dans une période de confinement généralisé où nombre de nos libertés sont remises en cause, où tous les lieux culturels sont fermés, un peu d’art et de création dans l’espace public ne peut faire de mal, c’est aussi pour nous artistes et bénévoles une nécessité », ajoute le collectif.