Rennes : Une salle de bain mobile bientôt sur les routes pour venir en aide aux sans-abri

SOLIDARITE L’association Bulles Solidaires a acheté un camping-car qu’elle est en train de réaménager

Camille Allain

— 

L'association rennaise Bulles Solidaires propose des maraudes où elle distribue des produits d'hygiène. Elle offrira bientôt des douches avec sa salle de bain mobile.
L'association rennaise Bulles Solidaires propose des maraudes où elle distribue des produits d'hygiène. Elle offrira bientôt des douches avec sa salle de bain mobile. — Bulles Solidaires
  • A Rennes, l’association Bulles Solidaires aménage une salle de bain mobile pour offrir une douche aux personnes sans domicile fixe.
  • Un camping-car est en cours d’aménagement et sillonnera la ville au printemps.
  • Certaines personnes à la rue ont difficilement accès à l'hygiène corporelle, ce qui peut provoquer des problèmes de santé.

Une petite pièce d’intimité, aménagée à l’arrière d’un camping-car d’occasion. Quelques flacons de savon, de shampoing et des échantillons de crème pour le visage et les mains. Peut-être même quelques pulvérisations de parfum. A l’arrière de son « camping-car douche », l’association Bulles Solidaires espère apporter un temps de pause aux personnes les plus démunies. Mobilisée depuis sa création il y a presque quatre ans à Rennes pour proposer des produits d’hygiène aux sans-abri, l’association a voulu passer à la vitesse supérieure en offrant un espace de douche à ses bénéficiaires. « L’idée nous est venue lors des opérations de distribution. On voyait certaines personnes refuser nos produits, sans que l’on ne sache trop pourquoi. Et puis certains nous ont expliqué que notre savon ne leur servirait à rien puisqu’il n’avait ni douche ni lavabo », explique Laure-Anna Galeandro-Diamant, fondatrice de l’association.

Lors du premier confinement, Bulles Solidaires a donc lancé une cagnotte en ligne et a eu l’agréable surprise de rassembler 20.000 euros en quelques semaines. Une enveloppe qui couvre la moitié du prix d’achat et d’aménagement de son camping-car. Toujours en préparation, la salle de bain mobile devrait être opérationnelle au printemps. « L’hygiène n’est pas un problème pour toutes les personnes sans-abri​. Certains se débrouillent toujours pour trouver un moyen de rester propre. Mais pour d’autres, c’est plus compliqué. Cela pose parfois des problèmes de santé, tant pour les dents, par exemple, que pour la peau qui est abîmée. Il y a aussi la question de l’estime de soi qui est primordiale », explique la présidente de Bulles Solidaires.

Certaines personnes ont parfois peur d’aller se laver

A Rennes comme dans la plupart des grandes villes françaises, des lieux d’accueil permettent aux personnes dans le besoin d’avoir accès à un point d’eau ou à des douches. Dans la capitale bretonne, l’accueil social du Puzzle, le Secours Catholique et la piscine Saint-Georges accueillent régulièrement des personnes démunies. Mais ces créneaux limités ne conviennent pas à tout le monde, notamment en raison de la proximité. « Certaines personnes, et notamment les femmes, ont parfois peur d’y aller », assure Laure-Anna Galeandro-Diamant.

Forte d’une soixantaine de bénévoles, l’association sillonnera bientôt la capitale bretonne pour proposer des douches aux plus démunis. Un service évidemment gratuit. « On ne peut pas imaginer qu’ils doivent choisir entre manger et se laver ». Si l’un est vital, l’autre est essentiel.