Ille-et-Vilaine : Ce que l’on sait de la disparition d’une mère de famille à Montfort-sur-Meu

DISPARITION D’importantes recherches sont menées par les gendarmes pour tenter de retrouver Magali Blandin

Camille Allain

— 

La gendarmerie d'Ille-et-Vilaine mène d'importantes recherches pour tenter de retrouver la trace de Magali Blandin, mère de famille portée disparue à Montfort-sur-Meu.
La gendarmerie d'Ille-et-Vilaine mène d'importantes recherches pour tenter de retrouver la trace de Magali Blandin, mère de famille portée disparue à Montfort-sur-Meu. — C. Allain / 20 Minutes
  • Magali Blandin, une mère de famille âgée de 42 ans, est portée disparue depuis le 12 février à Montfort-sur-Meu, près de Rennes.
  • La gendarmerie a déployé d’importants moyens pour tenter de retrouver la trace de la mère de quatre enfants.
  • Les enquêteurs « ne privilégient aucune piste » et explorent toutes les possibilités.

La disparition est jugée comme « très inquiétante » par les autorités. Depuis le mercredi 10 février, on est sans nouvelles de Magali Blandin, une femme de 42 ans qui vit à Montfort-sur-Meu, à l’ouest de Rennes. Mère de quatre enfants, elle a été vue pour la dernière fois vivante il y a une semaine. Sa famille est sans nouvelles d’elle depuis ce jour où elle est allée travailler normalement. Depuis le signalement de sa disparition​, d’importantes recherches sont menées par les gendarmes. Mardi, une battue a été organisée et a rassemblé 150 gendarmes et autant de citoyens. 20 Minutes fait le point sur l’enquête.

A quand remonte la disparition ?

La dernière fois que Magali Blandin a été vue, c’était le mercredi 10 février à Rennes, où elle travaille comme éducatrice. Sa disparition a été signalée le vendredi 12 février par une collègue, inquiète de son absence. « Le vendredi soir, elle n’est pas venue récupérer ses enfants à l’école. C’est un signal d’alarme très important », précise le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc. Les dernières traces de Magali Blandin remontent au jeudi 11 février quand son téléphone a « borné ». Les recoupages menés par les gendarmes laissent penser que la mère de famille divorcée se trouverait dans le secteur de Montfort-sur-Meu, où elle réside depuis le mois de septembre. C’est là que se concentrent les recherches depuis samedi.

Quels sont les moyens mis en place pour la retrouver ?

Depuis le signalement de sa disparition, de très importants moyens ont été mis en place par la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. Dès le samedi 13 février, des recherches ont été menées autour de l’appartement de la mère de famille. « Nous avons déployé 45 à 50 enquêteurs sur cette affaire afin de cumuler un maximum d’éléments et de preuves », explique le colonel Sébastien Judon, patron des gendarmes d’Ille-et-Vilaine. Mardi, ses hommes avaient lancé un appel à la population pour une battue dans la partie sud de la commune. Environ 300 personnes, militaires et citoyens mélangés, y ont participé. Un hélicoptère avait été déployé et plusieurs chiens pisteurs ont quadrillé la zone. Des plongeurs ont également été mobilisés pour sonder les cours d’eau traversant Montfort-sur-Meu. En vain.

Ce jeudi, les recherches ont repris dans la partie nord de la commune. « Nous avons mobilisé 150 gendarmes, notamment au nord de la ligne SNCF », explique le colonel Judon. La zone avait déjà fait l’objet de recherches mais elles seront cette fois plus poussées. Le Garun, petit cours d’eau qui se jette dans le Meu, fait également l’objet d’importantes recherches par des plongeurs. Dans le même temps, les enquêteurs continuent d’interroger le voisinage et les proches de Magali Blandin. Son ordinateur est également regardé de près.

Quelles sont les pistes privilégiées par les enquêteurs ?

Pour l’heure, ni les gendarmes, ni le parquet ne souhaitent privilégier telle ou telle hypothèse. « Nous sommes très prudents sur la communication car nous travaillons sur un ensemble d’hypothèses. Nous sommes très inquiets mais nous ne perdons pas espoir. C’est pour cela que nous engageons autant de moyens », précise le procureur. Pour l’heure, la piste criminelle n’est pas privilégiée et aucune garde à vue n’a été menée.

Les gendarmes ont lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver la mère de famille. Magali Blandin est âgée de 42 ans. Elle mesure 1,50 m et présente une corpulence athlétique. Elle a des cheveux châtain clair à mi-longueur. Lors de sa disparition, elle portait un manteau trois-quarts noir et des bottes marron. Toute personne susceptible de faire avancer l’enquête peut contacter la brigade de Montfort-sur-Meu au 02 99 09 00 12.