Rave party à Lieuron : L’ARS de Bretagne fait part de ses recommandations pour éviter les contaminations au coronavirus

GESTES BARRIERES L’ARS relève « fort risque d’exposition au virus » des personnes présentes

G. N.
Gendarmes et teufeurs dans un hangar désaffecté à Lieuron, samedi 2 janvier.
Gendarmes et teufeurs dans un hangar désaffecté à Lieuron, samedi 2 janvier. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Après la fête, le confinement. Alors que la rave party se termine ce samedi matin à Lieuron et que les premiers fêtards quittent les lieux, non sans écoper d’une amende -1.200 verbalisations à 11h15 selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine –, l’ARS de Bretagne se mobilise pour éviter une propagation du coronavirus​.


Dans un communiqué, l’ARS, qui signale un « très fort risque de diffusion de la covid-19 », avance plusieurs recommandations à l’attention des participants. Parmi elles un autoconfinement « strict de 7 jours », un dépistage dans les 7 jours, éviter d’entrer en contact avec des personnes vulnérables ou encore contacter son « médecin traitant en cas d’apparition de symptômes durant ces 7 jours (fièvre, toux, gênes respiratoires, pertes du goût et/ou de l’odorat) ».

Enfin, pour faciliter le « contact tracing » l’ARS invite « à communiquer [ses] coordonnées (nom prénom, numéro de téléphone, date de naissance) auprès de l’Agence Régionale de Santé à l’adresse mail suivante : ars-bretagnecontact-tracing@ars.sante.fr ».

Par ailleurs, à Lieuron, l’association de santé communautaire Techno + est « présente pour diffuser ces messages de prévention » tandis que les équipes du SDIS, du SMUR, de l’ADPC et de la SNSM, sont disponibles pour « toute prise en charge sanitaire en proximité, dans le cadre d’un poste médical avancé ».