Rennes lance sa grande consultation sur le déploiement de la 5G

TECHNOLOGIE Une mission d’étude a également été installée début novembre pour étudier l’impact sanitaire

Camille Allain

— 

Une jeune femme filme avec son smartphone, ici lors d'un festival à Carhaix.
Une jeune femme filme avec son smartphone, ici lors d'un festival à Carhaix. — C. Allain / 20 Minutes

Un lieu de questionnement et de débat. Ce jeudi, la ville de Rennes a ouvert sa plate-forme de consultation du grand public autour du déploiement de la 5G. Chaque citoyen pourra y apporter sa contribution et y poser ses questions au sujet de cette nouvelle technologie qui doit être déployée cet automne par les opérateurs téléphoniques. Mise en ligne sur le site de la Fabrique citoyenne, la consultation sera ensuite soumise à des experts, qui répondront aux questions ayant soulevé le plus de réactions.

A Rennes, la maire Nathalie Appéré avait demandé la suspension du déploiement de la 5G. Rappelant qu’elle n’est « ni pour, ni contre », l’élue socialiste a mis en place une « mission d’étude » qui aura quatre mois pour livrer ses conclusions sur l’impact de la nouvelle technologie. « Comme on l’a fait pour la 3G ou la 4G, je souhaite que toute la lumière soit faite sur cette technologie car je considère que le citoyen a le droit d’être informé et d’émettre un avis avant son déploiement », expliquait alors la maire.

Cette mission d’étude pilotée par l’adjoint au numérique Pierre Janin sera composée de 40 personnes, dont 20 élus, 16 habitants tirés au sort et quelques experts. Cette équipe « cherchera à identifier les avantages, les inconvénients, les opportunités et les risques liés au déploiement de cette nouvelle technologie », tant sur le plan de la santé que sur le volet économique et technologique. Elle remettra ses conclusions fin mars lors d’un conseil municipal. La ville décidera alors des conditions de déploiement du nouveau réseau.