Rennes : Pour que la ligne A accélère la cadence, des travaux seront nécessaires

TRANSPORTS Une concertation va s’engager sur l’aménagement de l’arrière-gare Kennedy, un immense chantier de 85 millions d’euros qui ne devrait pas démarrer avant 2025

Jérôme Gicquel

— 

La ligne A du métro de Rennes ne franchit pas la rocade avec des voyageurs à son bord.
La ligne A du métro de Rennes ne franchit pas la rocade avec des voyageurs à son bord. — C. Allain / 20 Minutes

Une rame toutes les 66 secondes, contre 90 actuellement. En attendant la mise en service de la ligne B, prévue d'ici l'été, la ligne A du métro rennais se prépare déjà à accélérer la cadence dans les prochaines années. L’horizon reste toutefois lointain. Validé en janvier 2019 au conseil de Rennes Métropole, ce projet d’augmentation de la capacité de la ligne A ne devrait se concrétiser qu’en 2028.

Il nécessite en effet d’importants travaux au niveau de la station Kennedy, le terminus de la ligne. Le projet, qui se chiffre à 85,8 millions d’euros, prévoit ainsi « la création d’un aiguillage de changement de voie après la station, la création d’un second quai et l’allongement des voies destinées au stockage des rames dans l’arrière-gare du terminus », détaille la métropole.

Une concertation s’ouvre avec les habitants

Une fois les travaux réalisés, la ligne A devrait alors pouvoir transporter « 9.300 personnes par heure et par direction sur le tronçon le plus chargé aux heures de pointe », contre 7.500 personnes aujourd’hui. En 2012, sa capacité avait déjà été augmentée grâce à l’acquisition de rames supplémentaires et leur réaménagement intérieur.

En attendant les premiers coups de pioche, qui n’interviendront pas avant 2025, la métropole souhaite associer les habitants à ce vaste chantier avec l’ouverture d’une concertation afin d’informer et de recueillir des observations. Une première réunion publique en visioconférence est d’ores et déjà prévue le mercredi 9 décembre à 19h30.