Rennes : Abbé Pierre, De Gaulle, libération… Des archives vidéo retracent l’histoire de la ville

PROMENADE L’application Archives en poche vient d’être lancée par des passionnés d’histoire

Camille Allain

— 

Jean-François Delsault et Yann Legay ont créé l'application Archives en poche qui offre une plongée dans l'histoire de Rennes.
Jean-François Delsault et Yann Legay ont créé l'application Archives en poche qui offre une plongée dans l'histoire de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • L’application Archives en poche propose une plongée dans l’histoire de Rennes à travers des vidéos amateurs d’époque.
  • Les images d’archives vont de la libération en 1944 à la venue du général De Gaulle en 1969 en passant par la victoire en coupe de France en 1971.
  • Limitée par le confinement, l’utilisation de l’application reste possible. En cas de succès, elle pourrait être développée ailleurs en Bretagne.

Ils craignaient que le confinement​ ne perturbe leur lancement et ils avaient raison. Quelques jours après la mise en ligne de leur application Archives en poche, les Rennais Yann Legay et Jean-François Delsault ont vu leur bébé être maltraité par les nouvelles mesures sanitaires. En réflexion depuis plusieurs années, leur projet d’application historique va souffrir du contexte perturbé par le Covid-19. Mais les deux hommes veulent croire qu’elle peut y survivre. « On avait envie de permettre aux Rennais de revisiter leur ville et de redécouvrir son histoire à travers des pastilles vidéo », explique Yann Legay, dirigeant de la société de production WAG Prod.

Son application permet à l’utilisateur de visionner des images d’archives passionnantes retraçant le passé de la capitale bretonne, de 1935 à 1971. Le hic, c’est que ces images sont diffusées grâce à un système de géolocalisation du téléphone et ne sont disponibles que dans un rayon de 100 mètres autour des lieux où elles ont été tournées. Le périmètre d’un kilomètre imposé par le confinement ne permettra pas à tous les habitants d’explorer leur ville tout de suite, mais qu’importe. « On ne voit pas notre application comme un itinéraire touristique. Je l’imagine plutôt comme une étape, une pause, un moment de respiration que l’on peut s’offrir quand on en a envie », poursuit le producteur.

Sur la place de la Mairie, les utilisateurs pourront notamment découvrir des images de la libération en 1944 ou de la venue du général De Gaulle en 1969. Non loin de l’église Saint-Melaine, les souvenirs d’une troupe d’équilibristes déambulant en 1935 refont surface. « C’est émouvant de revoir comment les gens étaient habillés à l’époque, ou comment ils se déplaçaient. On peut voir que certains quartiers de Rennes étaient encore insalubres il y a soixante ans », témoigne Jean-François Delsault, chargé de mission à la cinémathèque de Bretagne.

« On n’a pas retenu que la grande histoire »

C’est sa structure qui a pioché dans son fond riche de 30.000 films amateurs pour fournir les images de l’application. Pour l’heure, une quinzaine de lieux d’intérêts sont disponibles. De la venue de l’Abbé Pierre à la victoire en Coupe de France en 1971, les deux passeurs de mémoire ont dû faire des choix. « On n’a pas retenu que la grande histoire. On a par exemple des images incroyables de l’inauguration du parc de Maurepas en 1950 où l’on voit des enfants jouer dans une pataugeoire. C’est marrant de voir que les lieux n’ont presque pas changé », Jean-François Delsault.

Déployée à Rennes grâce au financement d’un appel à projets de la métropole, l’application Archives en poche pourrait être dupliquée dans d’autres villes bretonnes, à condition que les municipalités acceptent de la financer. « On aimerait couvrir tout le territoire breton », glissent les deux hommes.