Rennes : Les Champs Libres misent sur la gratuité pour attirer de nouveaux publics

CULTURE Avec 1,2 million de visiteurs accueillis l’an dernier, le plus grand équipement culturel de la ville veut encore diversifier ses usages et ses publics

Jérôme Gicquel

— 

Corinne Poulain dirige les Champs Libres depuis deux ans.
Corinne Poulain dirige les Champs Libres depuis deux ans. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • A Rennes, l’abonnement à la bibliothèque des Champs Libres et l’accès au musée de Bretagne sont désormais gratuits depuis la rentrée.
  • La direction du plus grand équipement culturel de la ville y voit une opportunité pour conquérir de nouveaux fidèles.

Culture gratuite, culture pour tous ? Si la question de la gratuité des lieux culturels a toujours fait débat, c’est pourtant sur cette voie que se sont engagés les Champs Libres en cette rentrée. Courant septembre, les élus rennais ont en effet voté la gratuité de l’abonnement aux bibliothèques de la ville et de l’accès aux collections permanentes des musées. Une mesure qui faisait partie des promesses de campagne de la candidate Nathalie Appéré et qui vise à rendre l’offre culturelle « accessible à tous ».

Nouveau directeur des bibliothèques municipales et de celle des Champs Libres, Malik Diallo y voit « une opportunité pour aller chercher des publics qui ne fréquentent pas forcément ces lieux ». Si le prix de l’abonnement était certes modéré (18 euros pour un an en tarif plein aux Champs Libres), il pouvait toutefois représenter un frein pour certains. « Cela donne une image d’ouverture à ce lieu qui invite à la rencontre et au brassage des publics », souligne Malik Diallo.

L’accueil du public encore à améliorer

Pour aller chercher de nouveaux fidèles, les Champs Libres, qui ont accueilli 1,2 million de visiteurs l’an dernier, misent aussi sur la qualité de l’accueil. « On était un peu en retard là-dessus », reconnaît Corinne Poulain, directrice des lieux depuis 2018. Des consignes ont ainsi été récemment installées pour permettre aux voyageurs en transit à la gare de découvrir les lieux sans leurs bagages. Dans les prochains mois, ce sera le hall d’accueil qui sera totalement reconfiguré sur les conseils d’un designer pour le rendre plus chaleureux.

Pour accueillir tous les publics, les Champs Libres ont également renforcé leur accessibilité pour les personnes aveugles, malvoyantes ou souffrant de troubles dys avec un nouvel espace Lire autrement qui a été aménagé au 4e étage de la bibliothèque. « Les Champs Libres sont un lieu de vie et de connaissances et on se doit d’être pilote sur ces nouveaux services », assure Corinne Poulain.

L’auditorium fermé toute la saison

En plus du contexte sanitaire, les équipes des Champs Libres doivent faire face à un nouveau contretemps. Juste à la sortie du confinement, l’auditorium a subi un important dégât des eaux. Alors que la direction croyait à une réouverture possible en début d’année, la salle restera finalement fermée toute la saison. Toutes les conférences et les événements qui devaient s’y tenir seront donc délocalisés dans d’autres lieux comme le Couvent des Jacobins ou la Maison des associations.