Coronavirus à Rennes : La ville va encadrer la sortie des bars pour éviter les rassemblements

ÉPIDÉMIE A partir de ce jeudi, des agents de médiation et de prévention seront sur le terrain pour responsabiliser les fêtards

Jérôme Gicquel

— 

Les animateurs du dispositif Noz'ambule encadrent une soirée étudiante sur la place des Lices, à Rennes, le jeudi 4 octobre 2018.
Les animateurs du dispositif Noz'ambule encadrent une soirée étudiante sur la place des Lices, à Rennes, le jeudi 4 octobre 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Au vu du contexte sanitaire, la sacro-sainte soirée étudiante du jeudi soir n’aura pas la même saveur dans les rues de Rennes. Depuis mercredi, tous les bars doivent en effet baisser le rideau à 23 h sur décision de la préfecture. Mais avec cette fermeture anticipée, les autorités craignent que la fête se prolonge sur l’espace public. « Il faut que la vie sociale se poursuive bien sûr mais il faut tout faire pour éviter les rassemblements et réduire ainsi le risque de contamination », prévient Yannick Nadesan, chargé de la santé à la ville de Rennes.

Car les chiffres ne sont pas bons dans la capitale bretonne où le taux d’incidence du Covid-19 s’élève désormais à 136 cas pour 100.000 habitants et le taux de positivité à 8,07 %. « Ces deux taux sont 7 et 4 fois plus élevés que dans la métropole brestoise », indique l’élu, précisant que ces indicateurs sont encore plus mauvais sur la tranche d’âge des 16-25 ans.

Des agents pour rappeler les gestes barrières

Pour éviter que la flambée des contaminations se poursuive, notamment chez les jeunes, la ville de Rennes a donc décidé de renforcer ses actions de médiation et de prévention. Dès ce jeudi soir, des agents circuleront dans les rues festives de la ville pour rappeler aux noctambules les gestes barrières et les mesures de distanciation physique.

Si le message n’est pas bien entendu, des policiers seront également sur le terrain pour verbaliser. « On en appelle à la responsabilité de chacun pour éviter que la situation n’empire », indique l’élu.