Rennes : A la gare, le restaurant de Christian Le Squer veut retrouver le train d’avant

GASTRONOMIE Des dîners-rencontres avec des personnalités sont organisés pendant l’été pour relancer le restaurant après le confinement

Camille Allain

— 

Le chef Christian Le Squer, ici le 15 juillet 2020 à Rennes.
Le chef Christian Le Squer, ici le 15 juillet 2020 à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Etrange première année pour le Paris-Brest. Installé à l’étage de la nouvelle gare de Rennes, le restaurant portant la signature du chef Christian Le Squer n’a pas eu le temps de trouver son rythme de croisière qu’il a dû fermer ses portes, cloué par l’épidémie de coronavirus. Après des mois d’arrêt, le bistrot gastronomique a pu rouvrir et retrouve lentement sa clientèle. « La reprise est timide depuis, mais elle est là. A Paris, beaucoup de restaurants n’ont pas rouvert », explique Christian Le Squer, chef breton à la tête du Cinq, restaurant trois étoiles de l’hôtel George V, sur les Champs-Elysées.

La première année d’exercice avait pourtant bien commencé, à en croire Fabien Guillemot, le directeur du Paris-Brest. « Nous commencions à afficher complet le soir et nous avions de plus en plus de réservations. C’est la preuve que le restaurant plaisait, qu’il avait trouvé sa place », estime-t-il. L’épisode de confinement, couplé à une désertion de la gare, a fait beaucoup de mal au jeune établissement. « L’endroit est merveilleux. Il fonctionnait bien mais le Covid a tout stoppé. Il faut le faire connaître et voir comment l’animer », estime Christian Le Squer.

Julien Stéphan, Jean-Paul Ollivier, Irène Frain…

Pour tenter d’attirer une clientèle nouvelle, le restaurant s’est associé à l’ancien journaliste Yvon Lechevestrier pour concocter un dîner hebdomadaire en présence d’un invité de marque. Le 23 juillet, ce sera l’entraîneur du Stade Rennais​ Julien Stéphan qui viendra dîner avec une vingtaine de particuliers. Suivront l’héroïne de Koh-Lanta Alexandra Leveau, la peintre Anne Smith, l’amoureux du Tour de France Jean-Paul Ollivier ou encore la romancière Irène Frain. « Cet été est particulier car beaucoup d’événements ont été annulés. Nous voulions contribuer à l’animation estivale de Rennes », explique l’ancien journaliste.

Chaque semaine, le jeune chef Benjamin Le Goat imaginera, en accord avec l’invité, un menu « subtil et original » selon son mentor Christian Le Squer. Pour en profiter, il faudra débourser 50 euros par personne. « Nous voulons que ce restaurant devienne un lieu de vie pour les Rennais », espère le chef.