Rennes : Un python royal s’est échappé, les habitants d’une résidence du centre-ville paniqués

ANIMAL CROSSING Le serpent s'est peut-être échappé de l'appartement où il vit

C.A.

— 

Illustration d'un python royal, ici en Indonésie.
Illustration d'un python royal, ici en Indonésie. — T. Aditya Irawa/SIPA

Un léger vent de panique souffle sur le square du Pré-Perché, à Rennes. Engoncé entre le boulevard de la Liberté et le centre commercial du Colombier, ce petit parc est d’ordinaire assez fréquenté par les familles de la résidence voisine. Mais depuis quelques jours, il y a moins de monde. La raison ? La disparition d’un python royal signalée aux pompiers mardi. Un mot a été laissé dans la résidence pour prévenir qu’un « animal d’un mètre s’est échappé », précisant qu’il est fortement recommandé de ne pas laisser ses enfants seuls dans le parc, rapporte Ouest-France. L’affichette a depuis été retirée.

Des habitants du square du Pré Perché s'inquiètent après la disparition d'un python royal.
Des habitants du square du Pré Perché s'inquiètent après la disparition d'un python royal. - C. Allain / 20 Minutes

Nos confrères ont pu interroger le propriétaire de l’animal, qui habite un appartement au rez-de-chaussée. D’après lui, le serpent serait sorti de son vivarium mardi et se serait enfui.

Ce jeudi, des enfants ont alerté les pompiers, pensant avoir repéré l’animal qui sifflotait. L’équipe spécialisée s’est rendue sur place mais n’a rien trouvé. Sollicité par les pompiers, le propriétaire n’a pas souhaité se déplacer. De notre côté, il nous a accueillis avec une bordée d’insultes.

Un serpent non venimeux

En attendant de retrouver la femelle de deux ans, la gestionnaire de la résidence a invité à la prudence. Rangé dans la catégorie des « NAC » pour « nouveaux animaux de compagnie », le python royal est originaire d’Afrique. Plus petit spécimen de la famille, il est « constricteur » et tue ses proies en les étouffant. Il n’est pas venimeux.