Déconfinement à Rennes : « Les gens viennent pour acheter, pas pour se balader »… Les commerçants plutôt satisfaits de la reprise

COMMERCE Dans les rues commerçantes du centre-ville de Rennes, les affaires ont repris même si la clientèle se fait encore rare

Jérôme Gicquel

— 

Dans les rues commerçantes du centre-ville de Rennes, les clients se font encore assez discrets.
Dans les rues commerçantes du centre-ville de Rennes, les clients se font encore assez discrets. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Deux semaines après la réouverture des commerces, les clients sont de retour dans le centre-ville de Rennes mais bien moins nombreux que d’ordinaire.
  • Ravis de reprendre les affaires, les commerçants sont plutôt satisfaits de cette reprise.
  • La crise du coronavirus a toutefois bouleversé les habitudes avec des clients plus acheteurs que flâneurs.

Une reprise timide mais une reprise quand même. Dans le centre-ville de Rennes, la vie reprend lentement leur cours. On est encore loin de la foule des grands jours et les passants sont plutôt rares ce mardi à déambuler pendant la pause déjeuner. Mais les commerçants rencontrés ont plutôt le sourire. « J’avoue que j’étais très pessimiste quand j’ai rouvert mon magasin le 11 mai, assure cette gérante d’une enseigne de prêt-à-porter. Mais au final, je suis plutôt agréablement surprise car on a de la clientèle. Pas en masse mais une clientèle plus sélective et dépensière ».

Vendeuse dans une boutique de créateurs, Christelle a aussi vu ses clientes fidèles revenir dès la réouverture. « Il y a eu une période d’euphorie les premiers jours, assure-t-elle. Elles étaient contentes de nous revoir et avaient très envie de se faire plaisir, on était clairement dans l’achat d’impulsion ». Car pour certains, deux mois sans shopping ont été durs à vivre. « Bien sûr que cela m’a manqué. Et avec les beaux jours, j’ai très envie de renouveler ma garde-robe », souligne Linda, croisée rue Le Bastard avec deux sacs de grandes enseignes à la main.

Moins de clients mais plus de temps à leur accorder

La crise du coronavirus a toutefois laissé des traces dans l’esprit des consommateurs, encore peu enclins à des virées shopping entre amis. « Les gens viennent clairement pour acheter et pas pour se balader » indique Naïma, gérante de la boutique Ozevou. Ce changement d’attitude des clients n’est d’ailleurs pas forcément pour déplaire à Quentin, qui gère la boutique Lee Store. « Le flux est peut-être moins important mais il est plus intéressant, plus qualitatif », souligne le jeune homme. La gérante d’une boutique voisine apprécie elle aussi d’avoir plus de temps à accorder à ses clients. « On est plus dans le conseil et l’accompagnement et les clients apprécient, ils ont l’impression d’être chouchoutés », assure-t-elle.

S’il est encore trop tôt pour tirer un bilan, les affaires semblent donc dans l’ensemble repartir dans le centre-ville de Rennes. « On attend maintenant l’ouverture des bars et des restaurants pour capter encore plus de clients », assure ce commerçant. Encore secouée par deux mois de fermeture qui ont mis à mal la trésorerie, la profession se montre toutefois très prudente pour la suite. « C’est très dur à anticiper car il y a encore une petite psychose chez certains, souligne la gérante d’un magasin de lingerie. De toute façon, je ne prévois pas un retour à la normale avant septembre. Et encore, c’est mon côté optimiste qui parle ! ».