Coronavirus à Rennes : Un syndicat de Keolis réclame de fermer le métro plus tôt

TRANSPORTS La CFDT demande la fermeture de la ligne A du métro à 21 h « en cohésion avec les derniers départs des bus »

Jérôme Gicquel

— 

Des voyageurs descendent d'une rame à la station Clémenceau du métro de Rennes.
Des voyageurs descendent d'une rame à la station Clémenceau du métro de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • A Rennes, le réseau de transports Star tourne au ralenti depuis deux semaines avec plusieurs lignes de bus qui ont été supprimées.
  • La ligne A du métro a également réduit la cadence mais a toutefois conservé ses horaires habituels.
  • Dans une lettre ouverte adressée à la direction de Keolis, le syndicat CFDT réclame la fermeture du métro plus tôt.

Depuis le 17 mars et le début de la période de confinement, le réseau de transports en commun tourne au ralenti à Rennes. Comme pendant les vacances d’été, plusieurs lignes, notamment celles assurant la desserte des établissements scolaires ou des liaisons interquartiers, ont été supprimées. Les lignes du Star qui continuent de circuler ont également vu leur amplitude de fonctionnement réduite, avec un premier départ à 6 h 30 et un dernier départ à 20 h 30.

Le métro rennais a également réduit la cadence avec un passage toutes les 4 minutes environ, contre 1 minute ou 1 minute 30 habituellement. La ligne A a en revanche conservé ses horaires habituels avec une mise en service en 5 h 17 et une fermeture à 0 h 45. Dans une lettre ouverte adressée à la direction de Keolis, le syndicat CFDT dénonce justement cette situation et réclame la fermeture du métro à 21 h, avec un dernier départ à 20 h 45 de République, « en cohésion avec les derniers départs de bus ».

« Une incitation » pour ceux qui ne respectent pas les règles, selon la CFDT

Elu CFDT, Edouard Petit estime que passée cette heure, le métro ne transporte plus qu’un nombre « très restreint de passagers » dans la mesure où beaucoup de personnes sont en télétravail et que les centres commerciaux ferment à 19 h. L’ouverture en soirée du métro serait même, selon le syndicaliste, « une incitation à ne pas respecter les règles de confinement » pour certains.

Il cite en exemple des personnes « qui continuent de se balader en groupe dans le métro en soirée et ne respectent pas les gestes barrières à l’intérieur des rames ». Pour ne pas pénaliser le personnel soignant qui continue d’utiliser le métro pour aller travailler, la CFDT suggère des navettes de substitution qui circuleraient « à des heures ponctuelles et adaptées aux besoins » en direction des établissements hospitaliers de la ville.

« Un moyen de transport très sûr » selon Keolis

Contactée par 20 Minutes, la direction de Keolis n’envisage pas de fermer le métro plus tôt, comme cela se fait déjà à Paris ou Toulouse. D’abord parce que le métro rennais fonctionne sans conducteur et reste donc « un moyen de transport très sûr pour les voyageurs et le personnel ».

La direction tient aussi à maintenir son amplitude horaire eu égard aux contraintes horaires de certaines personnes qui continuent de travailler, et pas seulement des soignants.