Coronavirus à Rennes : Des incidents éclatent au centre pénitentiaire de Vezin

PRISON Environ 70 détenus ont refusé de regagner leurs cellules après la promenade dimanche en fin d’après-midi

Jérôme Gicquel

— 

L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017.
L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017. — C. Allain / 20 Minutes

Les prisons françaises sont sous tension depuis quelques jours avec les mesures de confinement qui ont mis fin aux parloirs et à de nombreuses activités. Dimanche en fin d’après-midi, des incidents ont éclaté au centre pénitentiaire de Rennes-Vezin. Vers 17 h, 73 personnes incarcérées en maison d’arrêt ont refusé de regagner leurs cellules à l’issue de la promenade, a-t-on appris auprès de l’administration pénitentiaire.

Tout est finalement rentré dans l’ordre vers 19 h avec l’intervention des équipes régionales d’intervention et de sécurité. Les agents ont fait usage d’une grenade de désencerclement et de pistolets avec des balles en caoutchouc pour ramener le calme dans la cour de promenade où quelques dégradations ont été constatées.

Aucun cas de Covid-19 confirmé dans les prisons de l’Ouest

Samedi soir, des détenus avaient déjà protesté en jetant des objets enflammés depuis leurs cellules. Des incidents similaires ont eu lieu ces derniers jours dans plusieurs prisons du Grand Ouest, notamment à Nantes, Saint-Malo, Le Mans ou Argentan.

Dans les 24 établissements pénitentiaires des régions Bretagne, Normande et Pays-de-la-Loire, aucun cas de Covid-19 n’a jusqu’à présent été confirmé. Mais le nombre de cas suspects continue d’augmenter. « Au dernier bilan, il y avait 46 cas suspects avec des mesures de confinement qui ont été prises », indique la direction interrégionale des services pénitentiaires.