Rennes : Citiz lance son offre de « free floating »

MOBILITE Le service d’autopartage propose des voitures à louer sans réservation à partir de lundi

Camille Allain

— 

Une voiture du réseau Yea d'autopartage en free floating lancé par Citiz à Rennes.
Une voiture du réseau Yea d'autopartage en free floating lancé par Citiz à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Elles arborent un rouge vif qu’on ne peut pas manquer et trois lettres inscrites sur leurs flancs qui donnent leur nom « Yea ». Lancé ce lundi par le service d’autopartage Citiz, ce nouveau système de location de voiture en « free floating » est inédit à Rennes. Grâce à votre téléphone portable, vous pourrez localiser et emprunter une voiture pour plusieurs heures et aller où vous voulez. Une seule condition : ramener la petite Toyota Aygo rouge dans l’intrarocade afin que quelqu’un d’autre puisse la louer.

Proposé à partir de deux euros de l’heure, ce nouveau système de location sera doté de 20 voitures et vise à séduire une nouvelle clientèle. « Notre service d’autopartage peut paraître rigide aux yeux de certains car il faut réserver et ramener la voiture à une heure donnée. Avec Yea, nous proposons une utilisation plus spontanée, peut-être plus jeune », détaille Sandrine Cartier, responsable autopartage chez Citiz.

Un nombre d’abonnés en plein boom

Lancé sous le nom de Cityroul’, le service d’autopartage a intégré en juillet le réseau national Citiz, déjà implanté dans la plupart des grandes villes françaises. Une nouveauté qui a clairement boosté les nouvelles adhésions, dont le nombre flirte avec les 3.000 dans la capitale bretonne. Et incité la métropole, qui supervise le service, à développer le nombre de véhicules (55 dans toute la ville) et de stations de dépose (38 à ce jour).

Citiz voit aussi de plus en plus de professionnels lui faire confiance afin d’éviter d’avoir à gérer une flotte de véhicules souvent onéreuse. « On ne s’en rend pas toujours compte mais une voiture coûte cher au quotidien, même si elle ne roule pas. Pour les occasionnels, l’autopartage est beaucoup plus intéressant, il suffit de faire le calcul », promet Sandrine Cartier.