Bretagne : 18 voitures radars flasheront à partir de mars

SECURITE ROUTIERE La flotte de conducteurs privés a été recrutée. La reconnaissance des itinéraires est en cours

Camille Allain

— 

La rocade de Rennes, ici le 29 septembre 2015.
La rocade de Rennes, ici le 29 septembre 2015. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Elles circulent déjà sur les routes depuis quelques semaines, comme en repérage. Les voitures radars conduites par des agents privés commenceront à flasher à compter du mois de mars en Bretagne, a fait savoir la préfète de région Michèle Kirry ce jeudi. Au total, 18 véhicules seront déployés sur le territoire breton.

« Nous procédons actuellement au repérage des itinéraires », précise le directeur de cabinet de la préfète Augustin Cellard. Ces 18 véhicules de type Ford Focus ou Peugeot 308 seront conduits par des agents privés salariés de la société Mobiom, retenue par l’État pour gérer cette mission de sécurité routière. C’est cette même entreprise qui exerce déjà depuis un peu plus d’un an sur les routes de la Normandie voisine.

Uniquement sur les routes à 80 km/h

D’après nos informations, ces 18 voitures circuleront uniquement sur des axes limités à 80 km/h et privilégieront les routes accidentogènes. On ignore pour l’heure la date exacte de leur mise en service. Au total, 60 nouveaux véhicules seront déployés en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Centre Val de Loire, avait fait savoir le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe début janvier.

Ce nouvel outil sans flash vient compléter l’arsenal des pouvoirs publics pour tenter de maîtriser la vitesse sur les routes françaises et diminuer l’accidentologie. Interrogée sur l’état du parc de radars automatiques, souvent pris pour cible lors du conflit des « gilets jaunes », la préfète a fait savoir que « la moitié » des appareils dégradés avait été remplacée. Et que les autres le seront prochainement.